Le constructeur californien Tesla fait encore parler de lui. Et ce n’est pas une bonne chose quand on voit l’ampleur des dégâts qu’a causé le choc. L’événement est arrivé au mois d’août dernier en Floride. Une mère de famille a été impliquée dans un accident avec sa Tesla Model S. Comme vous pouvez le voir sur vidéo, la voiture a fini dans la vitrine d’un centre de fitness. Les images des caméras sont sans appel, les raisons le sont moins. 

La femme explique que la voiture aurait accéléré toute seule au moment où elle se garait. Tesla à indiqué par la suite, après avoir vérifié les informations dans l’ordinateur de bord du véhicule électrique, que la pédale d’accélérateur avait été appuyée. Les relations se sont tendues entre les deux parties car la propriétaire a dénoncé également la façon dont le constructeur avait géré l’affaire ainsi que leur manque de communication.  

Voir: Le co-fondateur d’Apple abandonne sa Tesla contre une ...

Un accident assez similaire s'est produit en Californie en juin dernier impliquant un Model X. Le propriétaire a lui aussi affirmé que la voiture avait accéléré toute seule pour finir sa course dans le mur d’un bâtiment. La même réponse avait été donnée par la marque affirmant que les Tesla ne peuvent pas avancer sans que le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur. 

Personne ne peut vérifier ces informations mais cela continue d’entacher l’image des voitures électriques dont la technologie à bord est prédominante. Alors que rappelons quand même que 16.000 accidents sont causés chaque année aux États-Unis par des conducteurs qui confondent la pédale de frein avec celle d’accélération !

Faites partie de quelque chose de grand