C’est un joli petit concept-car que nous a présenté ce matin Hyundai sur le Mondial de l’Automobile, au Parc des Expositions de Paris.

Baptisé RN30, l’engin a pour mission de propulser sur le devant de la scène la nouvelle division performance de la marque, baptisée N.

L'incarnation sportive de Hyundai

Déjà aperçue en teaser la semaine dernière, la RN30 se base sur la troisième génération de l’i30 mais arrive avec un assortiment d’améliorations pour le moins enthousiasmantes. On retrouve ainsi un kit aéro plus agressif avec des pare-chocs gonflés à la testostérone, occupés qu’ils sont par de béantes entrées d’air et un splitter proéminent.

L’arrière de l’auto est également impressionnant, avec un diffuseur massif et un aileron arrière élégamment associé à la carrosserie, donnant tout l’appui imaginable.

Pas de fibre de carbone

La RN30 est installée sur les roues 19 pouces et des suspensions bétonnées rendant l’auto collée à l’asphalte. Elle est 30 mm plus large que la nouvelle i30 en raison de sa finition bodybuildée. Hyundai avoue avoir fourni "une dose de plaisir auditif" avec un double échappement céramique rendant justice à la pédale d’accélérateur.

Au menu de cette pédale, d’ailleurs, un bloc quatre cylindres turbo 2.0L de 380 chevaux (280 kW) et de quoi trouver de la puissance immédiate : la musculature est en effet seulement apparente, et une grosse recherche de tout poids superflu a été faite avec attention par les ingénieurs de la marque. Ce sont donc des matériaux plastique "haute performance" qui sont proposés sur cette quatre roues motrices disposant d’un différentiel limitant électroniquement la perte de grip en virages et contrôlant la stabilité.

Cette auto n’est qu’un concept, mais elle annonce les plans de Hyundai sur une version i30 de production en pack N, forcément agressive.

Faites partie de quelque chose de grand