Jusqu'à présent, nous aurions pu penser que le premier pick-up Mercedes-Benz de l'histoire serait également commercialisé aux Etats-Unis, et plus largement en Amérique du Nord, région du monde particulièrement friande de ce type de carrosserie, et pourtant... Renault vient de confirmer que le modèle étoilé basé sur le Nissan Navara ne sera pas exporté en Amérique du Nord.

Le constructeur français a présenté dans un communiqué les détails de la collaboration entre Daimler et l'alliance Renault-Nissan, en annonçant que le partenariat était mature et qu'il rentrait dans sa septième année en 2016. Renault précise que le futur pick-up Mercedes sera conçu par Daimler "afin de répondre aux besoins spécifiques de ses clients en Europe, Australie, Afrique du Sud et Amérique Latine", sans ajouter un seul mot à propos du marché Nord-Américain.

À lire : Mercedes-AMG - Un mode drift pour la future E 63

Nous savions déjà que ce ne serait pas un pick-up standard, mais une "vraie Mercedes" qui est un produit "véritablement premium". Il sera fabriqué dans l'usine Renault de Cordoba en Argentine, ainsi que dans l'usine Nissan de Barcelone en Espagne, où les Nissan NP300 Frontier et Renault Alaskan seront également produits.

Mercedes a déjà annoncé que sa version du pick-up conçu en partenariat avec Renault-Nissan serait radicalement différente du Navara avec un design propre, des matériaux de haute qualité ainsi que davantage d'options. Il sera par conséquent plus cher que ses cousins français et japonais, ainsi que d'autres concurrents sur le segment tels que les Ford Ranger et Volkswagen Amarok.

Renault ajoute également que Mercedes-Benz présentera davantage de détails sur le design, la stratégie et le marché de son nouveau pick-up en octobre cette année. Nous devrions donc obtenir très bientôt plus d'informations sur le pick-up Mercedes ainsi que ses motorisations.

Sources : Daimler, Renault

Faites partie de quelque chose de grand