C’est Nico Rosberg qui s’élancera ce dimanche en tête du Grand Prix du Japon 2016 de Formule 1. L’Allemand, qui a signé la 30e pole position de sa carrière et la huitième de la saison, a devancé d’un souffle son équipier Lewis Hamilton au terme d’une dernière partie de séance très serrée et disputée.

En effet, ce sont 82 cm qui séparent les deux pilotes Mercedes au terme de 5,8 km d’effort, soit 13 millièmes pour une des Q3 les plus disputées de la saison. Derrière les W07 Hybrid de la marque à l’Étoile, nous retrouvons les Ferrari, Kimi Räikkönen devant Sebastian Vettel, qui ne sont repoussées qu’à trois dixièmes des Flèches d’argent ; un écart assez encourageant pour la Scuderia, même si son pilote allemand sera rétrogradé de trois places sur la grille après avoir été jugé responsable de l’accrochage avec Rosberg au départ du GP précédent.

Derrière, les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo déçoivent un peu après le doublé de Malaisie. Certes, cette victoire ne change rien à la domination Mercedes, mais le fait que les RB12 soient devancées par les monoplaces de Ferrari est une surprise sur un tracé où leurs qualités font souvent merveille.

Dans le reste du top 10, performance de choix pour Romain Grosjean, sur la Haas VF-16, qui a intégré pour la première fois cette saison la dernière partie des qualifications et s’élancera du 8e emplacement sur la grille. Son équipier Esteban Gutiérrez est aussi présent, en 10e position.

Enfin, au rang des déceptions, on note McLaren, dont la meilleure voiture sur la grille sera celle de Fernando Alonso, seulement 15e. Une performance d’autant plus problématique qu’elle a lieu au Japon, sur les terres du motoriste Honda, et qu'elle est réalisée avec un moteur évolué.

Faites partie de quelque chose de grand