Tesla est-il à nouveau dans la tourmente ? Après l'incendie d'une Model S et la mort d'un conducteur américain suite à une défaillance de l'Autopilot, c'est un nouveau rapport interne du ministère de l'intérieur allemand qui accable le système d'assistance à la conduite de la Model S.  Ce rapport indique que l'Autopilot représente un "danger considérable pour la circulation", rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Le ministère assure en effet avoir effectué des tests, et conclut que le système est bien la cause de la mort d'un conducteur en Floride.

À lire : Tesla - La marque attaquée en Norvège à cause des performances de sa Model S

Pour rappel, un conducteur américain, qui avait enclenché le système d'assistance à la conduite de sa Tesla Model S, a trouvé la mort le 7 mai dernier suite à la non intervention de sa voiture qui n'avait pas détecté un camion et qui n'a pu empêcher la collision. Nous avons appris par la suite que les conditions climatiques n'étaient pas bonnes, mais Tesla a réagit et s'est défendu en précisant que ce système n'était qu'une assistance à la conduite, et réclame une attention de tous les instants de la part de ses clients. Elon Musk, le PDG de la marque, a également annoncé qu'une mise à jour de l'Autopilot a suivi et aurait "très certainement" permis de sauver le conducteur victime de l'accident.

Le ministère des Transports allemand pointe plusieurs éléments défaillants quant à ce système d'aides à la conduite, en jugeant que le conducteur n'est pas forcément prévenu quand la voiture se retrouve dans une situation qu'il ne peut pas régler. De même pour la distance lors d'un dépassement, la voiture ne prendrait pas en compte les bonnes distances de sécurité, ou encore le système de freinage d'urgence qui ne fonctionne pas de manière satisfaisante selon eux.

Tesla Autopilot
Tesla Autopilot
Tesla Autopilot

Malgré toutes ces accusations, l'Exécutif allemand n'a pas retiré la Model S de la vente, et ce serait fort dommageable d'autant plus que Tesla enregistre la plus forte croissance du marché en septembre dans ce pays avec une hausse des ventes de 184%. La tendance est globalement à la hausse partout dans le monde, puisqu'au troisième trimestre, Tesla a enregistré un bond de ses ventes de 70% par rapport au trimestre suivant avec 24'500 véhicules vendus dont 15'800 Model S.

Pour avoir essayé personnellement une Tesla Model S équipée du mode Autopilot (et avant la mise à jour), il est vrai que nous avons enregistré quelques petites défaillances dans certaines situations un peu spécifiques mais globalement, et comme le précise Tesla à chaque fois : ce système réclame une attention de tous les instants. Nous avons tout de même réussi à parcourir pratiquement 200 kilomètres sur autoroute uniquement avec le mode ce système d'assistance à la conduite et pratiquement sans jamais toucher au volant. Globalement, nous n'avons noté aucune défaillance particulière sur autoroute, même lors des phases de dépassements. Le vrai danger n'est finalement pas vraiment l'Autopilot, mais plutôt la confiance que l'on donne à la voiture et l'oubli d'un potentiel danger.

Soyons donc vigilants et ne nous trompons pas de combat, luttons peut-être davantage sur le comportement à adopter quand les propriétaires activent un système d'assistance à la conduite avant peut-être d'accabler une marque qui a au moins le mérite de vouloir faire évoluer l'expérience de conduite.

Faites partie de quelque chose de grand