Pour la première fois, le Royaume-Uni a autorisé des véhicules totalement autonomes à circuler dans des lieux publics : cette navette autonome, une LUTZ Pathfinder Pod (Low-carbon Urban Transport Zone), a été essayée dans une zone piétonne de Milton Keynes, en Angleterre. D'ici la fin de l'année prochaine, une flotte de 40 véhicules similaires devrait transporter des voyageurs à travers les rues de cette ville nouvelle située au nord de Londres, selon le site MK Citizen.

Ces navettes à deux places utilisent un ensemble de capteurs, de radars, de lasers et de caméras afin de se repérer dans l'espace sans nécessiter de conducteur. Il y a toutefois un volant à bord afin que les occupants puissent maîtriser le véhicule en cas de besoin, selon Reuters. Ces "pods" autonomes se déplacent dans Milton Keynes à environ 8 km/h, et ne représentent donc pas de danger pour les autres usagers.

À lire : La Chine fait stopper les voitures autonomes

Le Royaume-Uni prend très au sérieux la question des voitures autonomes, et réfléchit aux moyens de les introduire en toute sécurité sur les routes d'outre-Manche. Plusieurs programmes-pilotes comme celui-ci ont été annoncés, afin de tester diverses méthodes pour transporter des usagers sans nécessiter de conducteur. Le gouvernement britannique travaille également sur la question de l'assurance des véhicules autonomes : en effet, les responsabilités en cas d'accident avec une voiture autonome sont encore difficiles à déterminer.

Au delà du Royaume-Uni, de nombreuses autres initiatives de ce genre ont vu le jour à travers le monde. Par exemple, à Singapour, la société nuTonomy essaye déjà dans un quartier d'affaires des taxis autonomes : un service qui pourrait être lancé dans un futur proche. Aux États-Unis, Uber a également travaillé sur des projets similaires à Pittsburgh. À une plus petite échelle, un projet mené par Ford en collaboration avec le MIT (Massachusetts Institute of Technology) permet de transporter les étudiants à travers le campus. En France, c'est la RATP qui a essayé dans les rues de la Capitale son premier bus électrique 100% autonome. Très bientôt, ces technologies autonomes débarqueront sur le marché dans de futurs modèles de constructeurs tels que le Groupe PSA, Volvo ou encore Tesla par exemple.

Source : MK Citizen, Reuters

Faites partie de quelque chose de grand