Le gouvernement allemand ne plaisante pas avec la sécurité. Et encore moins quand on annonce aux conducteurs que la Tesla a un mode de pilotage automatique. C'est la raison pour laquelle il exige que le constructeur américain n'utilise plus les mots "autopilot" et "pilotage automatique" lorsque le fabricant vante les mérites de ses véhicules.

C'est le Ministre des Transports allemand, Alexander Dobrindt, qui est entré en contact avec Tesla. En effet, il suggère à la marque d'employer un terme plus adapté et moins trompeur, afin de ne pas semer la confusion dans l'esprit du consommateur. D'après le ministre, cela a pour vocation "d’éviter tout malentendu et les attentes erronées des consommateurs", qui pourraient mal comprendre les propos du constructeur.

Voir: Le "modèle" Tesla est-il appelé à s’effondrer ?

Il suggère un terme qui révèle que l'automobiliste doit pouvoir garder la maîtrise de son véhicule, même avec l'activation du système révolutionnaire. Cet outil d’assistance à la conduite est de plus en plus controversé à la suite de plusieurs accidents, dont deux mortels. 

L'Allemagne est le premier pays européen à prendre les devants concernant les véhicules de la marque Tesla, qui proposent déjà l'option dans toutes ses voitures électriques. 

D'autres gouvernements vont-ils prendre le pas ? 

C'est en bonne voie, car de l'autre côté de l'Atlantique, une puissante association commence à faire pression sur le géant afin qu'il cesse toute utilisation du mot "Autopilot". Cas similaire en Chine, où la direction de Tesla avait d’elle-même changé certains mots de son site internet à la suite d'un accident mettant en cause le fameux système.

Source: Bild

Faites partie de quelque chose de grand