Engagées avec succès depuis deux ans sur l'épreuve monégasque, les Renault Zoé remettaient en jeu, cette année, leur titre, avec une invitée de marque, Adriana Karembeu.

L'e-Rallye de Monte Carlo rassemble depuis plusieurs années, les voitures utilisant toutes les énergies, or carburants fossiles. Ainsi, l'on retrouve en piste aussi bien des voitures hybrides, des électriques, que des voitures à hydrogène.

Lire aussi : Les Renault Zoé au départ de l'e-Rallye de Monte Carlo

Quatre Renault Zoé étaient au départ en catégorie 100% électrique. Une voiture qui promet désormais 400 km d'autonomie, avec ses nouvelles batteries. Aussi, la victoire était une nouvelle fois l'objectif pour l'un des quatre équipages engagés. Deux présentaient d'ailleurs quelques innovations ! Ainsi, on retrouvait des bloggeurs, Alexandre Stricher et Michael Terragossa et une journaliste norvégienne, Gro Flaaten, sur ces deux autos, ainsi qu'Adriana Karembeu, l'ancienne mannequin.

Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo
Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo
Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo

Devant les Golf et Tesla

Lors des quatre jours de course, de Fontainebleau à Monaco, quelques mésaventures, comme des crevaisons, où une panne générale d'électricité dans l'une des villes d'arrêt ont ponctué le parcours. La Renault Zoé conduite par Christophe Ponset et Serge Pastor termine première dans sa catégorie, et deuxième au scratch. L'équipage des deux bloggeurs, Alexandre Stricher et Michael Terragossa rallie l'arrivée à une très jolie troisième position.

Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo
Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo
Renault Zoé à l'e-rallye Monte Carlo

"Cette année, le niveau était beaucoup plus relevé. Le rallye prend une grande ampleur, les organisateurs nous ont fait un vrai grand rallye. On a pu traverser la France sans se soucier de l’autonomie", explique Alexandre Stricher. Selon lui, "Renault a entamé une révolution dans le monde des voitures électriques accessibles à tous, nous sommes devant les BMW i3, Kia Soul, Volkswagen E-Golf et même les Tesla S ! On aurait pu dépasser les 340 km pendant ce rallye et je suis sûr d’être capable de dépasser les 400 km en utilisation réelle, c’est mon prochain challenge."

Devant, c'est une Toyota Mirai à hydrogène, conduite par le Polonais Artur Prusak et Thierry Benchetrit qui s'est imposée.

Lire aussi : Qui d'un kart, d'une Fiesta ST ou d'une Renault Zoé est le plus rapide ?

 

Faites partie de quelque chose de grand