Otto, une start-up basée à San Francisco et rachetée par Uber cet été pour environ 630 millions d'euros, a développé des technologies de conduite autonome pour des livraisons de grande envergure. Ce gros camion embarque en effet pour environ 28'000 € de systèmes et d'équipements électroniques, lui permettant de voyager de manière autonome sans nécessiter d'intervention humaine. Au début du trajet menant de Fort Collins à Colorado Springs, dans le Colorado aux Etats-Unis, un chauffeur Otto était au volant du semi-remorque, mais une fois que la camion a rejoint l'autoroute I-25, il a engagé le mode de conduite autonome et a quitté son siège, laissant les systèmes embarqués du camion gérer seuls la conduite.

Avec un chargement d'environ 50'000 canettes de bière Budweiser dans sa remorque de 16 mètres, le semi-remorque s'est chargé de manière autonome de la conduite durant près de 200 km (120 miles) pour rejoindre sa destination, avec l'ingénieur d'Otto gardant un œil sur l'ensemble des systèmes depuis la couchette à l'arrière de la cabine. Cette prouesse a été possible grâce à l'installation de trois capteurs lasers LIDAR, un radar, ainsi que d'une caméra haute définition pour analyser la route et la circulation devant le camion.

 

 

Le co-fondateur d'Otto, Lior Ron, a annoncé que la technologie était suffisamment mature pour envisager de telles livraisons commerciales : la société californienne a en effet déjà prévu de réaliser de nouvelles courses comme celle-ci dans les mois à venir. Selon Ron, dans les prochaines années, le développement se poursuivra afin de permettre à la technologie de s'adapter à toutes les conditions possibles de circulation.

Otto possède actuellement une flotte de six camions, tous testés dans la région de San Francisco sur les autoroutes 101 et 280 afin d'effectuer de nombreux réglages sur les équipements et les logiciels permettant la conduite autonome. D'importantes mises à jour sont effectuées tous les mois, notamment afin d'améliorer le positionnement du camion dans sa voie, et de rendre les accélérations et le freinage plus doux. Pour aller encore plus loin, les ingénieurs d'Otto veulent améliorer leur technologie afin de la rendre assez intelligente pour gérer tous les risques de la circulation, et également prévoir le comportement des autres occupants de la route. La technologie sera alors prête à affronter tous les aléas de la conduite et effectuer le travail de manière 100% autonome.

Sources : USA Today, Wired

 

Faites partie de quelque chose de grand