Fiat a eu le nez creux en ressortant une 124 Spider, en hommage au cabriolet des années 1960. Coïncidence amusante ou non, l’année de sa résurrection intervient 50 ans après sa sortie, en 1966.

Les Fiat des années 1960, c’est une histoire de passion. Notamment la 124 Spider, sortie en novembre 1966. Basée sur la petite 124, l’idée du petit cabriolet est de rajeunir la gamme Fiat, très généraliste. La voiture est dessinée par Pininfarina, est classique, et l’allure de la 124 Spider de l’époque est vraiment élégante. Dans la droite ligne des voitures décapotables italiennes des années 1960. La voiture sera produite jusqu’en 1985 avec une ligne très proche de l’originale.

Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider America

Lire aussi : Fiat présente la 124 Spider, version America

On retrouve sous le capot des moteurs allant de 1600 à 2000 cm3, et pouvant produire jusqu’à 135 chevaux. Populaire, elle fut produite à près de 198'120 exemplaires en 19 années de carrière. Vrai point faible de cette auto, cependant, la rouille, qui en a laissé plus d’une sur le carreau. La légende raconte que, comme quelques voitures italiennes de l'époque, certaines étaient livrées déjà rouillées. 

50 ans après le lancement de cette voiture, Fiat décide de lui offrir une descendance, avec la 124, très inspirée de la ligne de sa devancière. Surtout, Fiat s’est attiré les services de Mazda pour réaliser cette voiture, et profite donc des très bonnes prestations de la MX-5, dont elle partage la base.

Pour fêter cet anniversaire du lancement de la 124, Fiat annonce une surprise, jeudi. À quoi s’attendre de la part du constructeur ? Un coupé ? Une barquette ? La réponse jeudi !

Lire aussi : Un coupé en 2017 pour la Fiat 124 ?

Faites partie de quelque chose de grand