À la surprise générale, le Mondial de l’Automobile n’aura pas eu l’effet attendu sur les ventes de véhicules neufs en France durant le mois d’octobre. En effet, les immatriculations ont baissé de près de 4 % par rapport à la même période en 2015 selon les statistiques du Comité des constructeurs français d’automobiles, le CCFA. Pire, les immatriculations du groupe PSA (Peugeot-Citroën) ont chuté de 5,8 % et celles de Renault de 9,2 % !

Pourtant, depuis le début de l’année, le marché français connaissait une progression constante, légèrement inférieure à 5 %. Cette diminution inattendue intervient alors que les ventes sur le Vieux-Continent sont reparties fortement à la hausse. Que cela soit en Allemagne, en Italie ou encore en Espagne, les ventes de voitures neuves dans l’Union européenne ont bondi de 8 % depuis janvier 2016. Une belle performance qui surpasse bon nombre de prévisions qui tablaient plutôt sur une hausse de 5 %.

A lire aussi : Le Mondial de l’Automobile n’a plus rien de mondial !

De quoi, une fois encore, alerter les constructeurs français, toujours en situation périlleuse par rapport à la concurrence. En septembre, Renault avait vu ses immatriculations progresser de 8,2 %. Un boom à mettre principalement à l’actif de sa marque low-cost Dacia. En revanche, chez PSA, les immatriculations avaient déjà fléchi de 6,8 % à cause d’un effondrement des ventes de Citroën (-13,5 %) et de son label premium DS (-12 %). Moins grave, Peugeot avait alors chuté de 2,4 %. PSA espère que l’arrivée des nouvelles C3, 3008 et 5008 encouragera les acheteurs à revenir dans les concessions du groupe.

Faites partie de quelque chose de grand