Le groupe Volkswagen ne semble pas sorti du pétrin suite au DieselGate survenu en septembre 2015. La marque Audi, propriété du groupe germanique, serait à son tour visée par une enquête du gouvernement californien.  

D'après le magasine allemand Bild, l'autorité de protection de l'environnement américaine aurait découvert un logiciel espion dans des véhicules Audi. Celui-ci serait placé sur les boîtes automatiques des modèles A6, A8 et Q5 équipés d'un moteur V6. 

Ce logiciel permettrait aux véhicules de détecter s'il est soumis à un test et ainsi passer dans un mode spécial. La boite adapterait ses changements de vitesses afin d'optimiser les résultats du niveau d'émission de CO2. Le logiciel en question se rendrait compte de la présence d'un test en analysant le volant. Quand la voiture est sur un banc d'essai, celui-ci ne bouge pas contrairement à une conduite sur route où le volant est forcément tourné. 

Voir: Audi prend du retard sur les futurs Q4 et A3 !

Ce système ne serait pas le même que celui qui a fait scandale dans l'affaire du DieselGate. De plus, nos confrères allemands avancent que ce logiciel tricheur pourrait être présent sur les véhicules européens.  

Cette nouvelle représente un nouveau coup dur pour le groupe allemand dont le premier scandale n'est pas encore terminé. Un accord vient tout juste d'être signé avec la justice américaine pour un montant de 14,7 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros). Cependant, le gouvernement américain n'a pas encore annoncé l'amende que le groupe allemand devra payer. Le montant total que Volkswagen va devoir verser n'est donc pas définitif.

Le constructeur Audi n'a pas encore répondu aux accusations du journal allemand Bild. 

Source Bild

Faites partie de quelque chose de grand