Celui qui deviendra en janvier prochain le 45e président de l'histoire des Etats-Unis s'est vu fabriquer deux véhicules très spéciaux en vue d'une production plus large qui n'a finalement jamais vu le jour.

A la fin des années 80, alors qu'il est (déjà) à la tête d'une fortune colossale grâce à des affaires florissantes dans l'immobilier notamment, Donald Trump n'avait pas encore acquis la notoriété qui fut la sienne par la suite avec son arrivée dans le monde des médias.

Voir : "The Beast", la voiture des présidents américains, change de propriétaire

Amateur de voitures, de luxe de préférence, Trump passait une commande assez particulière à Cadillac, en l'occurrence deux somptueuses limousines, véritables bureaux roulants, dotés de tous les équipements nécessaires aux businessmen de l'époque : des pupitres rétractables, un fax, un destructeur de documents papier, et même un téléphone cellulaire, accessoire encore peu usité à cette époque. Le tout agrémenté d'une sellerie en cuir italien, de moquette en laine, d'un bar, d'un téléviseur et d'un magnétoscope !

trump Golden Series 03
trump Golden Series 04

Deux limousines de deux versions différentes étaient ainsi produites par Cadillac : la Trump Executive Series, et la Trump Golden Series, sa déclinaison "ultra luxe". Ces deux prototypes, présentés à Atlantic City en 1988, devaient être suivis d'une production de 50 modèles, la moitié étant réservée à Donald Trump lui-même, ce dernier souhaitant en faire usage pour véhiculer les joueurs les plus fortunés fréquentant ses établissements entre les casinos "Trump" et leur hôtel.

Finalement, la commande de 50 limousines Cadillac "Trump" ne vit jamais le jour, bien que le principal intéressé eût conçu un symbole en chrome à son effigie qu'il souhaitait voir apposé à l'arrière de chaque véhicule.

Faites partie de quelque chose de grand