Cela peut paraître étrange, mais non, Toyota n'a pour le moment jamais fait de propositions concrètes concernant l'électrique. Depuis les années 90, la marque japonaise ne cesse de marteler que l'hybride est LA solution pour l'avenir. Une stratégie qui paye aujourd'hui puisque Toyota est l'un des leaders mondiaux dans son secteur, mais si la société japonaise souhaite le rester encore longtemps, c'est maintenant qu'il faut réagir.

Toyota a longtemps fait l'impasse sur le tout électrique en privilégiant d'autres énergies comme récemment les autos à pile à combustible par exemple, qui se matérialise aujourd'hui par la Toyota Mirai. Une technologie plutôt innovante mais inaccessible pour la plupart des acheteurs. On pensait donc que Toyota allait se tourner vers l'hydrogène mais il n'en est rien. Nous observons un changement de cap aujourd'hui avec l'annonce de la création d'une coentreprise en interne afin de se charger du développement des probables futures Toyota électriques.

La marque nipponne précise cependant qu'elle n'abandonne pas encore l'hydrogène en précisant que ce n'est tout simplement pas le bon moment pour lancer ce type de technologie en masse. Ce retournement de situation n'est pas anodin puisque Toyota s'adapte juste aux différents pays qui semblent vouloir tout miser sur un parc automobile électrique pour les prochaines années. La Chine est par exemple l'un des marchés où la voiture électrique devrait prendre le plus de place, et il faut dire que Toyota n'a pas vraiment le vent en poupe au pays du soleil levant, là où son principal concurrent, Volkswagen, continue sa progression.

Akio Toyoda, Président de Toyota, commente ainsi la création de cette coentreprise virtuelle : "Ces dernières années, nous avons intensifié les initiatives pour préparer le futur à travers des mesures telles que la création du Toyota Research Institute, l’intégration de Daihatsu devenue filiale à 100 %, ou encore les travaux préliminaires de création d’une entreprise interne qui sera responsable des véhicules compacts destinés aux marchés émergents. La nouvelle structure administrative dédiée aux VE relève de ces mêmes efforts. S’agissant d’une coentreprise spécialiste de son domaine et où les méthodes de travail privilégieront la rapidité, j’espère qu’elle sera source d’innovation pour les pratiques de travail de Toyota et du Groupe lui-même."

À lire:

Faites partie de quelque chose de grand