Ces dernières années les constructeurs premium allemands ont notamment fait preuve d’un intérêt renouvelé pour l’univers de la moto. Nous avons voulu mieux comprendre les motivations, pour un constructeur automobile, de s’impliquer en moto.

Ariel, Audi avec Ducati, BMW, Honda, KTM, Mercedes avec MV Agusta, Suzuki… la liste est relativement longue et ne prétend pas, ici, être exhaustive. On ne peut toutefois manquer de remarquer qu’à l’heure actuelle les trois constructeurs allemands premium (Audi, BMW et Mercedes) ont tous un pied dans le domaine de la moto.

Chez BMW, la construction de motos remonte maintenant à un siècle et fait donc entièrement partie de la culture de la marque. Pour Audi (groupe Volkswagen) en revanche, l’acquisition de l’emblématique constructeur italien Ducati ne remonte qu’au printemps 2012. Chez Mercedes (groupe Daimler), c’est également du côté de l’Italie, chez MV Agusta, qu’une prise de participation, à hauteur de 25 %, a été opérée plus récemment encore, en 2014. Pourtant, au printemps dernier, des dissensions entre Mercedes et l’actionnaire majoritaire de la célèbre marque italienne sont apparues. Depuis, silence radio… au point qu’il nous a été impossible d’obtenir des informations auprès du groupe allemand.

Relations constructeurs auto - moto

Le cas Honda

S’il est un constructeur dont l’image auto-moto est avérée dans le grand public c’est sans doute Honda. Et pour cause ! Le japonais a débuté par la fabrication de deux roues pour faire aujourd’hui des véhicules parfois très différents, des canots pneumatiques aux jets. Les éclairages de Bruno Skotnicki, attaché de presse moto de Honda France, nous ont permis de notamment mieux comprendre les synergies entre auto et moto. "Il faut d’abord savoir qu’en France nous travaillons tous sur le même plateau, y compris le personnel des produits de jardin", annonce d’emblée le représentant de la marque japonaise ! "Si, au Japon, les départements R&D sont distincts, il existe toujours des passerelles. Au cours de sa carrière, un ingénieur pourra passer d’un domaine à l’autre", souligne Bruno Skotnicki. Un ingénieur débutera en revanche en compétition pour terminer à la production, ceci pour permettre "un transfert de savoir".

Relations constructeurs auto - moto
Relations constructeurs auto - moto

De nombreux échanges de technologies existent entre les différents domaines, l’attaché de presse citant des moteurs marins repris à l’automobile ou encore des systèmes de graissage de la gamme jardin utilisés sur des motos tout-terrain. On le voit : dans ce cas précis les synergies dépassent largement les seules automobiles et motos. Certaines technologies passent toutefois des automobiles sur les motos au terme d’un travail d’adaptation. "Nous avons introduit l’ABS en 1983 dans l’automobile puis en 1992 en moto sur la ST 1100. Après avoir été proposé sur nos voitures, l’airbag a été monté sur la Goldwing en 2007. Ces dernières années, ce type de transfert s’est répété avec le régulateur de vitesse, l’accélérateur électronique, le double embrayage ou encore les éclairages LED ou xénon", note l’attaché de presse. Quant à l’hybridation des motos, "la possibilité existe", admet Bruno Skotnicki.

Clairement, pour Honda, être impliqué en auto et en moto constitue "un avantage concurrentiel" par rapport à d’autres acteurs du marché du deux roues. Comment la marque japonaise voit-elle dès lors l’arrivée d’Audi ou de Mercedes ? "Il est bon que l’industrie de la moto intéresse de grands groupes. Cela permet l’introduction de nouveaux capitaux et aussi de continuer à faire exister des marques historiques", avance le représentant de Honda.

Relations constructeurs auto - moto
Relations constructeurs auto - moto

Entre Audi et Ducati, des synergies opèrent également en terme de technologie comme nous l’explique Joachim Cordshagen, l’un des responsables de la communication de la marque aux anneaux : "En plus d'objectifs communs en matière de style, de sophistication et de performance, la coopération porte sur l'innovation technique et le développement, comme la recherche gains de poids, ou encore sur les achats. Audi dispose d’une véritable expérience dans le domaine de l’électronique ou de l’aide à la conduite ; Ducati est très fort en matière de suspensions, de motorisation mais aussi pour certaines techniques de fabrication".

Relations constructeurs auto - moto

À notre étonnement, peu des représentants des marques que nous avons interrogés ont mis en avant des synergies en terme de marketing bien qu’elles semblent souvent mises en avant dans leur communication. En France, Honda dispose de quelques concessions dites "hybrides", regroupant des voitures et des motos, mais cela s’explique avant tout par des raisons de couverture locale. Bruno Skotnicki souligne toutefois que chez Honda "le SAV auto et moto est commun".

Zagato sur deux roues

Des spécialistes, artisans ou constructeurs de niche s’intéressent également aux deux univers de l’automobile et de la moto. Cet autonome, on a ainsi été surpris de découvrir un concept de moto signé Zagato, grand spécialiste italien – décidément – de carrosseries sur-mesure souvent développées ces dernières années sur des bases d’Aston Martin. Le concept F4Z a été développé à partir d’une MV Agusta F4. Faut-il voir là une volonté ou une commande de Mercedes, constructeur par ailleurs présent au capital d’Aston Martin ?

Relations constructeurs auto - moto

"Absolument pas ; il s’agit d’une pure coïncidence", selon Diana Grandi, responsable presse et relations publiques de Zagato. Si ce concept restera unique, Zagato et MV Agusta ont bel et bien l’intention de collaborer. "Nous envisageons avec MV Agusta une série limitée de motos inspirées par ce premier concept", concède Diana Grandi. Quant à cette incursion dans l’univers de la moto, la responsable presse de Zagato l’explique tout simplement par "l’intérêt de transformer des véhicules en collectors et l’envie de voir si le modèle développé autour de l’automobile peut être reproduit en moto".

Le regain d’intérêt pour la moto de la part des constructeurs automobiles n’en est peut-être qu’à ses balbutiements. Les questions posées par la prise en compte d’une mobilité durable, notamment dans les grandes villes, pourraient bien favoriser dans les années à venir les collaborations ou les partenariats. Joachim Cordshagen remarque d’ailleurs : "à propos de la mobilité de demain, nous échangeons en permanence entre les différentes marques du groupe, Ducati incluse bien entendu."

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand