Voici l'histoire de la mythique McLaren F1 LongTail, plus que jamais d'actualité avec, 20 ans après, l'actuelle 675LT !

LongTail, ou queue longue pour les anglophiles. Une appellation que l’on retrouve chez McLaren, avec la 675LT. Basée sur la 650S, la LT se voit pourvue d’un tel surnom par son aileron plus long. Mais la première LT remonte à il y a 20 ans. En novembre 1996.

Vous vous rappelez de la McLaren F1 dont nous parlions il y a quelques jours ? La voiture voulue par Gordon Murray, déjà excellente dans sa version civile avait également son pendant de compétition, la GTR, brillamment couronnée au 24 Heures du Mans en 1995.

Lire aussi:

Seulement, la concurrence est rude aux 24 Heures du Mans, pour les années suivantes, notamment via le nouveau règlement GT1, qui intéresse fortement Porsche, mais aussi Nissan, Toyota ou encore Mercedes… Aussi, si la McLaren veut rester dans le coup, il lui faut évoluer. Et c’est sur l’arrière que tout va se jouer. C’est ainsi que naît le projet de la F1 GT, une voiture de course pour la route.

1993 - McLaren F1
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

L’idée est simple. Le règlement de l’ACO et de la FIA du groupe GT1 est assez libre, mais impose que la voiture soit homologuée pour la route, et produite à au moins un exemplaire homologué. Une seule auto de route sera ainsi produite, à ces fins.

Le projet est lancé en 1996, et c’est une véritable course contre la montre qui se lance pour l’équipe d’ingénieur de Gordon Murray : "Nous avons dû nous lancer dans un important programme de crash-tests pour développer non seulement une nouvelle voiture de course, mais avant tout, un nouveau modèle de route pour la légaliser !"

McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

D’autant que le travail est compliqué. Comment améliorer une voiture déjà techniquement très évoluée ? L’équipe d’ingénieurs ne veut pas créer une voiture de zéro. L’idée est de reprendre les fondements de la F1, et de les pousser dans leurs retranchements. "Nous étions déterminés à la faire en respectant à la lettre les règlements, dans l'esprit que leurs auteurs originaux avaient manifestement voulu."

McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

En sort une voiture totalement transformée à l’arrière. Terminé l’arrière court de la F1, celui de la GT est plus long de 60 cm, pour générer plus d’appui aérodynamique. La voiture évolue aussi techniquement. Murray et son équipe ont réussi à gagner 135 kg sur le poids de l’auto. Sous le capot, on retrouve le V12 6,0 litres d'origine BMW. En version course, la voiture atteint les 600 chevaux, celle de route 627 chevaux ! La raison ? Les brides réglementaires qui limitent la puissance de la voiture de course.

McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

Lire aussi:

Huit secondes, tout simplement

La voiture de course est évidemment plus poussée aérodynamiquement, à l’image de cet énorme aileron, qui colle la voiture au sol. Sous la capot, la boîte de vitesses est désormais séquentielle. Et le résultat s’en fait immédiatement ressentir lors des premiers tours de roue, à Monza : "Tout de suite, sans mise au point ou réglage, la voiture était plus rapide d’environ huit secondes au tour que la voiture de 1996", explique J.J. Letho, pilote de la voiture en 1996 et en 1997.

McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

"J’ai eu l'impression de sauter d’une Formule 3000 à Formule 1 ! L'appui aérodynamique était d’un autre niveau, le freinage bien meilleur, la voiture plus légère et le moteur produisait plus de puissance (toujours moins que la voiture de série, mais 9 chevaux de plus que l’ancienne version course, NDLR). C’était clair immédiatement que la voiture était un grand pas en avant dans chaque secteur." L’auto peut, en effet, se permettre des pointes à 380 km/h.

McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R
McLaren F1 GTR Longtail chassis 20R

En course, la voiture sera une belle avancée pour la marque anglaise en termes de performances. Pour preuve, elle terminera deuxième des 24 Heures du Mans 1997 puis quatrième, en 1998, face à une concurrence des plus ardues, avec Toyota, Nissan, Porsche ou Mercedes.

Pour la petite histoire, la seconde place mancelle fut remportée par la #20R, le premier châssis produit par McLaren. Une voiture pilotée par Jean-Marc Gounon, Pierre-Henri Raphanel et Anders Olofsson, et qui est sorti d’usine en novembre 1996. C’était il y a 20 ans.

Illustrations : McLaren Cars / Camille De Bastiani

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand