Ingénieur responsable de la conception de l'AM-RB 001, Marek Reichman donne des précisions sur la future hypercar d'Aston Martin et Red Bull.

Sera-t-elle la McLaren F1 des années 2020 ? L’Aston Martin AMR-RB 001 poursuit son développement, sous la houlette des équipes d’Adrian Newey, l’ingénieur de génie de la Formule 1, passé avec succès chez Williams, McLaren et Red Bull. La voiture sera équipée d’un V12 atmosphérique, à l’image de la McLaren F1. Cela leur fait des points communs, et non des moindres.

Lire aussi:

Dans une interview donnée au site australien Motoring.com, l’ingénieur Marek Reichman a donné plus de précisions sur la voiture, notamment sur son poids, dont la contrainte de le garder le plus bas possible a été importante. La voiture anglo-autrichienne pèsera moins d’une tonne.

Aston Martin Red Bull Racing AM-RB 001
Aston Martin Red Bull Racing AM-RB 001
Aston Martin Red Bull Racing AM-RB 001

"L’avantage d’être léger, c’est que vous ne chargez pas les choses. Comme la voiture ne pèse que 1000 kg, vous n’avez pas besoin que les freins soient aussi gros, que la direction donne de meilleures sensations", explique le directeur technique. "La raison pour laquelle nous pouvons maintenir la voiture à 1000 kg, c’est que tous les composants électroniques et mécaniques sont derrière le conducteur. Tout est pensé pour que ce soit le plus efficace possible."

Lire aussi:

Un V12 très ouvert ?

Selon Marek Reichman justement, la voiture recevra un nouveau V12, nettement amélioré, notamment au niveau de l’angle, par rapport à l’actuel V12 Aston Martin (60° d’ouverture). Adrian Newey ayant toujours été un grand amateur de voitures très basses, avec des centres de gravité très bas, peut-on s’attendre à un V12 à très grand angle ? À l’image du V10 Renault de Formule 1, au début des années 2000 ? Le pari serait risqué, mais sur une voiture d’ingénieur, un tel défi aurait sa place !

Aston Martin Red Bull Racing AM-RB 001 Hypercar
Aston Martin Red Bull Racing AM-RB 001 Hypercar

Le moteur est associé à un système de récupération d’énergie, mais qui ne fonctionnera pas comme un système hybride. L’idée n’est pas de stocker de l’énergie, mais d’apporter un boost de 80 chevaux à la voiture. Il prendra la forme d’un énorme condensateur, à l’image de ce que l’on peut voir sur les Formule 1.

Pas de batteries, pas de poids en plus. Une vraie satisfaction pour Reichman, qui ne cache pas son enthousiasme sur la conception de cette voiture. "Rien n'est fait à l'excès. Même lorsque nous parlons d'une ligne de coupe ou d'une finition de surface, nous calculons le poids." Le prix sera probablement aussi bien calculé. Elle devrait d'ailleurs apparaître (très rarement) sur nos routes à partir de 2018.

Source : Motoring.com

Lire aussi:

Découvrez nos produits Aston Martin sur Motorstore.com

Gamme Aston Martin

Faites partie de quelque chose de grand