Mais l'année 2016 reste globalement positive.

Le marché des voitures électriques a connu un ralentissement assez net en novembre 2016. En effet, seuls 1'774 modèles "0 émission" ont été immatriculés, soit une baisse de 15% par rapport au mois de novembre 2015. Toutefois, l'année 2016 reste globalement positive avec des ventes en hausse de 25,5% (24'036 unités écoulées). 

À lire aussi : Volvo - De futurs modèles Polestar électriques ?

Malgré une baisse de 38%, la Renault Zoé se taille toujours la part du lion avec 523 immatriculations (40% de parts de marché). Elle est suivie de la Nissan Leaf (232 exemplaires, soit une hausse de 34%) et de la BMW i3 (117 immatriculations, soit un bond de 77%). Vient ensuite un duo de coréennes, avec la Kia Soul EV et la Hyundai Ioniq. Sachez pour l'anecdote qu'il s'est vendu 5 Citroën e-Mehari ou encore...1 Bolloré Bluecar en novembre 2016. Notons enfin que la Renault Zoé devrait très prochainement retrouver un second souffle avec l'arrivée d'une nouvelle batterie plus performante. Celle-ci devrait permettre à la compacte au losange de parcourir 300 km réels avec une charge. 

À lire aussi : Une nouvelle série spéciale pour la Renault Zoé

Du côté des véhicules hybrides-rechargeables, les performances sont également assez ternes, avec un marché qui chute de 36% en novembre 2016 (410 véhicules immatriculés). Les trois premières places sont occupées respectivement par le Mercedes GLCe (63 exemplaires), le Porsche Cayenne S E-Hybrid (48 exemplaires) et la Volkswagen Golf GTE (43 exemplaires).

Pas besoin d'être un expert en la matière pour comprendre donc que les véhicules dits "propres" représentent encore un secteur de niche.

Source : Avere

 

 

 

Faites partie de quelque chose de grand