Le cauchemar continue pour Volkswagen.

Les autorités sud-coréennes ne plaisantent pas avec les affaires de triche en matière d'émissions polluantes. Volkswagen en fait l'amer constat et va devoir payer une nouvelle amende record de 29.78 millions d'euros.

À lire aussi : Ségolène Royal sur le Dieselgate : "S’il faut retirer les homologations, je le ferai"

La raison de ce courroux ? "Audi Volkswagen Korea a fait des publicités mensongères à propos de ses véhicules, prétendant qu'ils étaient aux normes en matière d'émissions et qu'ils avaient de meilleures consommations" explique la Korean Fair Trade Commission (commission du commerce équitable) qui fait ici allusion aux logiciels truqueurs du constructeur.

Le siège de Volkswagen, de sa filiale locale et les résidences de certains dirigeants pourraient faire l'objet de perquisitions. Le vice-président des ventes Audi en Amérique André Konsbruck et le directeur des ventes d'Audi à l'étranger Terence Bryce Johnsson sont notamment visés.

Pour rappel, la Corée du Sud a déjà suspendu en août dernier la vente de 80 véhicules Volkswagen. Elle s'intéresse par ailleurs aux cas de Porsche (groupe VW), BMW et Nissan, eux aussi soupçonnés de fraude.

Source : Reuters, Yonhap

À lire aussi : Corée du Sud - Porsche, BMW et Nissan sur la sellette

 

Faites partie de quelque chose de grand