A la fin des années 1990, Toyota s'est amusée à construire une Celica faite pour les sorties à la plage...

Transformer un coupé de série en une voiture faite pour les loisirs nautiques n'est pas quelque chose qui est réalisé tous les jours. C'est à l'occasion du Salon de Tokyo en 1999 que le constructeur nippon a présenté un concept-car original, dénommé Toyota Celica Cruising Deck. Basé sur la septième et ultime génération de la Celica lancée à cette époque, ce concept est un hommage à la Toyota California CAL-1, un précédent concept orienté loisirs en plein air et dévoilé lors du même Salon de Tokyo en 1977.

Au delà de sa silhouette inédite ressemblant à un pick-up, la Celica Cruising Deck offre une banquette arrière rabattable pouvant accueillir deux personnes, avec une vitre séparant les places avant dans l'habitacle et ces places arrière en plein air. Cette vitre était toutefois escamotable pour offrir à ces dernières un espace aux jambes encore plus conséquent. Pour couronner le tout, Toyota a fixé deux appuie-têtes sur l'énorme aileron arrière : une hérésie aérodynamique mais qui rend ce concept particulièrement décalé !

Lire aussi:

Selon Katsuhiro Nakagawa, le patron de Toyota à l'époque, la Celica Cruising Deck est “cool, sportive, et sacrément fun !”. Avec ce look détonnant et son moteur 1,8 litres de 187 chevaux, elle l'est résolument. Cette motorisation à double arbre à cames en tête (DOHC) est empruntée à la version série de la Toyota Celica de septième génération, et est couplée à une boîte manuelle à six rapports, délivrant sa puissance aux seules roues avant.

Les puristes auraient préféré une configuration propulsion, comme sur les trois premières générations de la Celica, mais qu'importe : la Toyota Celica Cruising Deck est bien entendu restée strictement à l'état de concept, avec sa peinture jaune criarde et ses jantes chromées, dans le plus pur esprit des années 1990, sans oublier sa remorque assortie permettant de tracter un jet-ski.

Faites partie de quelque chose de grand