Et pour l'Europe, ce n'est peut-être pas complètement perdu...

Après quelques semaines de teasing à base de vidéos nous montrant le véhicule camouflé, Volkswagen a levé le voile sur l’Atlas à l’approche du salon de Los Angeles fin octobre. L’Atlas, c’est le nouveau gros SUV du constructeur de Wolfsburg, taillé pour les grands espaces américains. Et c’est d’ailleurs pour le moment aux seuls USA qu’est réservé ce gros bébé de 5 mètres de long.

Et il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Volkswagen lance la production de son nouveau modèle, laquelle vient de débuter dans l’usine de Chattanooga, au Tennessee. "Je suis très fier du gros travail qui a été fourni par les équipes de Chattanooga pour arriver jusqu’à la mise en production de l’Atlas" explique Christian Koch, à la tête de l’usine. "Le défi d’accueillir un nouveau véhicule en même temps qu’une expansion de nos installations a pu être décourageant, mais nos équipes l’ont réussi avec brio et nous pouvons maintenant franchir cette nouvelle étape vers l’arrivée sur le marché de l’Atlas".

Pour accueillir l’Atlas, Volkswagen a du faire de gros investissements. Pas moins de 900 millions de dollars, plus de 860 millions d’euros, ont été injecté pour agrandir les équipes, de 2400 à 2800 employés, et les lignes de production (+26% à 665’000 m2). Le SUV a désormais trouvé sa place aux côtés de la Passat qui y est déjà produite.

Reste maintenant à savoir si Volkswagen a l’intention de faire traverser l’Atlantique à cet Atlas pour qu’il investisse l’Europe. Une chose est sûre, c’est que des exemplaires ont déjà été aperçu dans les environs de l’usine VW de Wolfsburg, en Allemagne. Un signe ?

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand