La société française va investir 10 millions de dollars dans la mise en place du service BlueLA.

Il s'agit de la deuxième ville américaine à opter pour la marque française Bolloré et son service d'autopartage. En effet, après Indianapolis, c'est au tour de Los Angeles de signer avec le constructeur français.

Le service sera déployé dans les zones défavorisées de la ville et comprendra 200 stations pour une centaine de voitures. BlueLA devrait permettre à terme de convaincre 7'000 personnes d'après le communiqué de presse.

La société bretonne va mettre la main à la poche à hauteur de 10 millions de dollars, auxquels s'ajouteront 2 millions de dollars de la ville de Los Angeles et 1,67 million de dollars en subventions du California Air Resources Board (CARB) afin de lancer le projet. 

Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a annoncé: "Tous les habitants de Los Angeles doivent pouvoir respirer un air plus sain et avoir l'opportunité de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique".

L'investissement à Indianapolis était largement plus gros que celui qui va être mis en place dans la cité des anges. Pour plus de 500 véhicules électriques, Bolloré avait investi 41 millions de dollars dans le service BlueIndy. Il s'agit probablement d'une première étape pour Los Angeles qui est la deuxième plus grande ville des États-Unis après New York.

La société est également présente à Paris, Lyon, Bordeaux, à Turin en Italie et à Singapour. Il s'agit donc d'un pari qui est en passe d'être gagné par le riche industriel français dont la construction de batteries est implantée dans l'usine d'Ergué-Gabéric, sa région natale.

Voir:

 

Faites partie de quelque chose de grand