Pour la première fois depuis 2011, le nombre de voitures neuves a dépassé la barre des deux millions.

Pour beaucoup, 2016 a été une année compliquée, tant sur le plan économique, politique que social. Toutefois, le tableau de cette année passée n’est pas si noir, notamment pour le marché automobile français. Signe d’une reprise économique qui tend à se confirmer, les ventes de voitures neuves ont atteint les 2'425'283 exemplaires au total, dont 2'015'186 pour les voitures particulières, soit 5,6% de progression. Une première depuis 2011, année où le marché français avait subi de plein fouet les conséquences de la crise des subprimes, et de la chute des valeurs boursières qui s’en était suivie.

Une belle progression marquée tout d’abord par le très bon mois de décembre. Le marché automobile est en effet en progression de 5,3% pour le mois passé, avec 235'531 véhicules vendus sur 22 jours ouvrés, dont 194'381 voitures particulières. Sur la même période, et avec autant de jours ouvrés en 2015, 223'596 véhicules avaient été vendus, dont 183'720 voitures particulières.

Lire aussi:

Décembre a notamment souri à Peugeot qui progresse de 6% avec 33'559 voitures vendues. C’est plus compliqué pour Citroën (-3,1%), DS (-36,7%) et Renault (-1,2%). Les constructeurs étrangers progressent également fortement sur le marché français.

Marques Ventes en décembre 2016 Progression Parts de marché
Groupe PSA 56'563 +0,1% 24%
Peugeot 33'559 +6% 14,3%
Citroën 21'049 -3,1% 8,9%
DS 1955 -36,7% 0,8%
Groupe Renault 68'088 -2% 28,9%
Renault 58'183 -1,2% 24,7%
Dacia 9905 -6,1% 4,2%
Groupes français 124'778 -1,1% 53%
Groupes étrangers 110,763 +13,6% 47%
Total des ventes 235'531 +5,3%  

Le bond de Renault

Cependant, le bilan général de l’année 2016 reste remarquable. Notamment pour Renault qui s’est très bien relancé, notamment grâce au lancement de la nouvelle Mégane, et bien aidé par les ventes des SUV Kadjar et Captur. Ainsi, le losange est en progression de 6,4 % sur toute l’année 2016, avec 651'786 voitures vendues. Le groupe Renault peut ajouter à ses ventes celles de Dacia (112'111, +12,1%), ce qui offre au Groupe Renault une progression de 7,3% sur toute l’année.

PSA n’est pas en retrait dans cette croissance du marché français. Le groupe progresse de 1,4% en 2016, avec 687'650 voitures vendues, avec le fort appui de Peugeot et ses 401'655 voitures vendues. Citroën a moins été en forme avec 257'429 ventes (-1,1%). C’est surtout DS qui souffre cette année, avec 28'566 (-7,1%). La faute, probable, à une gamme vieillissante, qui tarde à être renouvelée. Les constructeurs étrangers sont également en bonne forme, avec 1'083'504 voitures vendues tout au long de l’année, soit une progression de 7’4%.

Les Français restent cependant majoritaires sur le marché français (55,3%), avec une domination de Renault (22,3% des parts de marché) devant Peugeot (16,6%), Citroën (10,46%) et DS (1,2%). Dacia, satellite de Renault en France, s’offre de son côté 4,6% des parts de marché. Côté groupes, la dominance s’inverse puisque PSA s’offre 28,4% des parts contre 26,9% pour Renault. Les constructeurs étrangers représentent, eux, 44,7% des parts de marché. À comparer aux 80% des parts de marché, en 1976…

Source : CCFA

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand