Une victoire et une arrivée "à la ficelle" pour le pilote Toyota.

Nasser Al-Attiyah et son équipier Matthieu Baumel sont les premiers leaders de l'édition 2017 du rallye Dakar, après s'être montrés les plus rapides de la courte spéciale reliant la capitale paraguayenne Asuncion à la ville de Resistancia, en Argentine.

Cette première spéciale, longue de 39 km seulement – sur une étape de 454 km avec les liaisons, a fait figure de mise en jambes pour les concurrents du Dakar 2017.

Alors que Stéphane Peterhansel, le vainqueur de l'édition 2016, fut le premier en piste au volant de son Peugeot 3008 DKR, le meilleur temps fut l'œuvre de Nasser Al-Attiyah, qui a parcouru le secteur chronométré en 25'41 au volant de son Toyota Hilux.

Lire aussi:

Le pilote qatari, qui dispute son premier Dakar sous les couleurs de Toyota cette année, a devancé le Ford Ranger de Xavi Pons pour 24 secondes seulement. Le pilote espagnol devance deux de ses compatriotes puisque Nani Roma complète ce premier podium provisoire au volant de son Toyota à 29 secondes de son équipier Al-Attiyah, et devance Carlos Sainz et son Peugeot 3008 DKR pour quatre petites secondes.

Sainz Peugeot

Les Toyota ont joué placé lors de cette première étape puisque le Hilux de Giniel De Villiers s'est classé 5e devant un autre Peugeot 3008 DKR, celui de Sébastien Loeb. Peterhansel est demeuré prudent, et a conclu au 12e rang.

Le premier pilote Mini X-Raid est Yasser Al-Rajhi, 7e devant le 3008 DKR de Cyril Desprès, et l'autre Mini de Mikko Hirvonen.

Premier vainqueur de cette édition 2017, Nasser Al-Attiyah a tout de même vécu un coup de chaud avec un début d'incendie sur son Toyota Hilux en fin de spéciale, en raison d'une fuite d'huile. Après avoir terminé la spéciale comme il le pouvait, Al-Attiyah a stoppé son véhicule dans le parcours de liaison avant d'être remorqué par son équipier Giniel De Villiers pour revenir au parc d'assistance. On ignore les conséquences de cet incident sur le véhicule du premier leader de l'épreuve.

Moto : de Soultrait vainqueur, mais pénalisé "volontaire"

En moto, c'est le pilote Yamaha Xavier de Soultrait qui s'est montré le plus rapide de ce premier tronçon. Le pilote français, désireux de ne pas ouvrir la route pour l'étape de mardi, a toutefois encaissé sciemment une pénalité en raison d'un excès de vitesse volontaire lors du parcours de liaison. Pénalisé d'une minute, de Soultrait occupe finalement le 10e rang du général. C'est donc Juan Pedrero Garcia qui sera le premier en action, à l'assaut du parcours du jour.

De Soultrait Yamaha

Aujourd'hui, le rythme s'intensifie pour les concurrents en Argentine avec une deuxième étape qui reliera Resistencia à San Miguel de Tucuman, avec une spéciale de 275 km au programme.

Faites partie de quelque chose de grand