La Corée du Sud est toujours aussi pointilleuse.

Il y a quelques semaines, nous vous évoquions les nouvelles investigations menées par la Corée du Sud après les affaires de triche en matière d'émissions polluantes et sonores. Trois constructeurs étaient directement concernés : Nissan, Porsche et BMW, tous suspectés de fournir des documents d'homologation falsifiés. Le couperet vient finalement de tomber : les trois firmes doivent bel et bien retirer certains modèles du marché coréen. Ils devront également payer une amende totale de 5,9 million de dollars (environ 5,6 millions d'euros). 

Lire aussi : Ségolène Royal valide l'interdiction des véhicules diesel

Porsche paie une addition particulièrement salée, puisque les Macan S Diesel, Cayenne SE Hybrid et Turbo, 918 Spyder, Cayman GTS, 911 GT3 et Panamera SE Hybrid ont été exclus du marché national. Du côté de Nissan, ce sont les Infinti Q50 et Nissan Qashqai diesel qui se voient bannis. Enfin, les BMW X5 et X6 M rejoignent également la liste des voitures interdites à la vente en Corée du Sud. Le pays démontre une nouvelle fois sa volonté farouche de combattre toute forme de triche. Il y a un mois, Volkswagen en a fois subi une enième fois les conséquences. Le constructeur allemand a en effet écopé d'une nouvelle amende record de 29.78 millions d'euros pour publicité mensongère. En outre, le groupe a déjà du retirer de nombreux modèles du marché coréen.

Source : Reuters

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand