Comme quoi, passer du temps sur un jeu vidéo peut aussi être une solution d’avenir !  

Plus jeune, encore au lycée, plutôt que de potasser mes maths et la physique-chimie, je préférais passer du temps sur GTR2. Ma mère me faisait la morale : "Tu n’arriveras à rien en restant derrière ton écran." Alors, résigné, je reprenais le chemin des études. Depuis, les années ont passé et je suis devenu journaliste, et l’on peut se partager un million d’euros de gains en faisant des eRace. L’ironie est palpable, non ?

Plus sérieusement, l’excuse de ne plus tenter sa chance dans les jeux vidéo en prend un sérieux coup depuis quelques années. Les eRace, ces courses sur simulations, se sont professionnalisées avec les années, notamment sur des jeux de combat ou de stratégie, même si les jeux de sports ne sont pas en reste. C’est le cas des sports mécaniques, et le CES de Las Vegas, qui organise une eRace avec un million de dollars de récompense à partager, en est un exemple.

Automobilista
F1 2016 (PC, PS4, Xbox One, iOS, Android)

La course, qui aura lieu le 7 janvier prochain à Las Vegas, va opposer les vingt pilotes actuellement engagés en Formule E, contre dix pilotes professionnels d’eRace. Ces derniers se sont qualifiés en participant aux manches de la Road to Vegas. La finale opposera les vingt plus rapides, avec en point de mire ce fameux million de dollars de prime.

La course se déroulera sur le circuit de Las Vegas, avec comme support le jeu RFactor2. Chaque pilote disposera ainsi de son Playseat (un fauteuil pour les simulateurs). En piste, on retrouvera les Formule E de cette saison, chacune recevant les mêmes réglages pour la course.

La course aura lieu samedi 7 janvier à 16h, heure locale, soit une heure du matin, dimanche, en France. Elle sera diffusée sur Twitch, via le site officiel de la Formule E.

Lire aussi:

DS en favori

L’équipe DS Virgin Racing est impliquée dans le championnat Formule E depuis l’an dernier. De fait, l’équipe de la marque française a ainsi dû choisir son pilote pour la course en ligne. Son choix s’est porté sur Graham Carroll, actuellement en tête après les séances qualificatives. Britannique, comme Sam Bird, l’un des deux pilotes de l’écurie de Formule E, les deux hommes ont passé pas mal de temps ensemble pour préparer cette course. Notamment sur le simulateur du Carroll, à Gatwick, en Angleterre, puis sur le simulateur de DS, à Versailles-Satory.

DS au CES de Las Vegas
DS au CES de Las Vegas
DS au CES de Las Vegas

"C’est fascinant de mesurer le gouffre qui existe entre un jeu et un vrai simulateur de pilotage comme celui de DS Performance", explique l’eDriver. "J’ai eu l’impression que les joueurs et les pilotes pouvaient mettre en commun leurs expériences et progresser ensemble. J’espère que nous aurons le temps d’en apprendre suffisamment avant d’aller à Las Vegas !"

De son côté, Sam Bird a aussi apprécié l’expérience. "Le défi majeur d’un jeu, du point de vue du pilote, est d’apprendre à fonctionner dans une sorte de vide", ajoutait-il. "La voiture ne donne pas d’informations et la piste ne bouge pas. Il faut apprendre à réagir uniquement grâce aux repères visuels."

Des stars à dévouvrir ?

Carroll avoue cependant mesurer la chance dont il dispose. Son mois de décembre a été plutôt chargé, entre les entraînements et les rencontres avec Sam Bird, José-Maria Lopez, l’autre pilote DS, et Alex Tai, le directeur de l’équipe. "Je n’arrive pas encore à y croire. Un moment, je suis assis dans mon canapé à jouer en ligne et, l’instant d’après, je suis assis à côté du patron d'une équipe de Formula E, en train de parler des stratégies pour Las Vegas. Ça ne pourrait pas être plus excitant !"

DS au CES de Las Vegas
DS au CES de Las Vegas
DS au CES de Las Vegas
DS au CES de Las Vegas

Alex Tai aborde la course avec une approche similaire à celle des meetings physiques de Formula E. Surtout, l’homme croit au potentiel des eRace : "Plus de 1,1 milliard de personnes sont impliquées dans l’eSport à travers le monde. Qui sait combien de stars potentielles existent ? Des personnes qui n’ont pas de soutien financier ou qui n’ont pas l’opportunité de montrer leur talent ? Peut-être que la prochaine star des sports mécaniques ne sera pas découverte derrière le volant d’une voiture physique."

Néanmoins, la réalité reste tout de même présente, puisque Sam Bird fera une démonstration ce soir, à Las Vegas, pour l’ouverture du CES, avec une Formula E, le tout, dans l’écrin du Strip de Las Vegas. De quoi patienter avec la grande course, samedi. Quant à moi, je vais peut m’y remettre, aux simulations autos !

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand