Plus de peur que de mal pour le pilote espagnol et son équipier Lucas Cruz, ainsi que pour les spectateurs.

Deuxième du classement général, Carlos Sainz (Peugeot) a été contraint à l'abandon après que son 3008 DKR a plongé dans un ravin en sortie de virage, manquant de peu de percuter des spectateurs sur le bas-côté.

Le vétéran espagnol, qui pointait au deuxième rang du classement général derrière son équipier Sébastien Loeb, mais devant l'autre pilote Peugeot Stéphane Peterhansel, était bien parti pour remporter l'étape du jeudi entre San Salvador de Jujuy, en Argentine, et la ville de Tupiza, en Bolivie, et s'emparer du même coup de la première place du classement général.

Lire aussi:

Deuxième du classement général, Carlos Sainz (Peugeot) a été contraint à l'abandon après que son 3008 DKR a plongé dans un ravin en sortie de virage, manquant de peu de percuter des spectateurs sur le bas-côté.

Le vétéran espagnol, qui pointait au deuxième rang du classement général derrière son équipier Sébastien Loeb, mais devant l'autre pilote Peugeot Stéphane Peterhansel, était bien parti pour remporter l'étape du jeudi entre San Salvador de Jujuy, en Argentine, et la ville de Tupiza, en Bolivie, et s'emparer du même coup de la première place du classement général.

Carlos Sainz Peugeot
Carlos Sainz Peugeot 2

Mais, lors des derniers kilomètres, le 3008 DKR de Sainz est partie en tonneaux en tapant un rocher à la corde sur un virage à droite, avant de plonger dans un ravin en contrebas sur une bonne dizaine de mètres.

Par chance – par miracle même -, la voiture du Madrilène a évité de très peu deux spectateurs placés à cet endroit, et qui ont eu le réflexe de plonger au bas de la pente et ont pu ainsi éviter le drame.

Sainz, et son équipier Lucas Cruz, sont sortis indemnes de l'accident malgré quelques douleurs, et ont bien évidemment été contraints à l'abandon.

Voici par ailleurs la vidéo prise par l'un des deux spectateurs chanceux  :

 

Faites partie de quelque chose de grand