BMW est relégué en deuxième position.

En 2016, BMW a vu ses ventes augmenter de 5,2% avec 2,003 millions d'unités écoulées. Et pourtant, cela n'est plus suffisant pour prétendre être le roi du haut de gamme dans le monde. Car entre temps, Mercedes a progressé, et de manière plus spectaculaire encore. Le constructeur à l'étoile a ainsi terminé l'année 2016 en hausse de 11,3%, avec 2,084 millions d'immatriculations. Par conséquent, BMW est relégué au second rang, une première depuis 2005. La troisième place est toujours occupée par Audi, avec  environ 1,871 million de livraisons dans le monde, soit une hausse de 3,8%. Certes moins marquée, cette croissance semble toutefois démontrer l'impact assez mineur du DieselGate sur les ventes du constructeur, qui fait partie intégrante du groupe Volkswagen.

Lire aussi : L'hypercar Mercedes-AMG fait une apparition furtive

Il s'agit donc d'une belle performance pour la marque à l'étoile. Celle-ci ambitionnait effectivement de chiper cette première place à BMW, mais plutôt à l'horizon 2020. "Depuis 2013, Mercedes-Benz connaît une croissance à deux chiffres. Mercedes-Benz est maintenant la première marque premium avec le plus grand nombre de ventes. Nous avons atteint notre objectif quatre ans avant l'échéance initialement prévue" a ainsi déclaré Ola Källenius, ex directeur des ventes Daimler, via communiqué. Mercedes va donc débuter l'année 2017 le cœur léger. Actuellement, le constructeur profite du salon de Détroit pour présenter le GLA restylé et l'AMG GT C Coupé.

BMW conserve tout de même un titre, certes moins prestigieux : celui de "premier groupe premium dans le monde". En effet, les ventes cumulées de BMW, Mini et Rolls-Royce représentent un total de 2'368 millions de voitures. Le groupe Daimler est ici battu, puisque Mercedes et Smart ont vendu ensemble 2,228 millions de véhicules. 

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand