La réglementation se durcit.

La vie des automobilistes parisiens se complique considérablement au fil des années. En effet, les récentes mesures de restriction de circulation empêchent de nombreuses personnes de rouler dans les rues de la capitale. Cela dit, Anne Hidalgo ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, puisque la maire de Paris va maintenant revoir le tarifs des amendes pour stationnement impayé. À la hausse, cela va sans dire.

Lire aussi : Paris veut bannir les véhicules diesel d'ici 2025 !

En effet, à compter du 1er janvier 2018, les municipalités pourront fixer elles-mêmes le montant des PV. La ville de Paris en profite donc pour fixer de nouveaux tarifs...plutôt exorbitants. Ainsi, l'amende pour stationnement impayé passera à 50 euros en zone I (centre de Paris) et à 35 euros en zone II (c'est-à-dire les arrondissements périphériques). En cas de paiement dans les 3 jours, ces amendes seront minorées à respectivement 35 euros et 24,5 euros.

Des sommes à comparer donc au PV de 17 euros actuellement en vigueur. La mairie précise que cette mesure vise à "mieux lutter contre la fraude", avec l'objectif de "faire gagner du temps aux automobilistes dans leur recherche de place et donc leur permettre de stationner plus facilement". Elle affirme en outre que 91% des stationnements sont actuellement illicites. Avec ce nouveau forfait, elle espère limiter ce phénomène et ainsi assurer une meilleure rotation des places de stationnement. Par ailleurs, les contrôles deviendront plus fréquents et seront assurés par une entreprise privée. L'ensemble de ce nouveau dispositif (tarifs et contrôles) entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2018.

Source : Mairie de Paris

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand