Les voitures dans Paris, bientôt de l'histoire ancienne ?

Il ne fait pas bon être automobiliste en Île-de-France depuis quelques mois. En effet, après la fermeture des voies sur berge et l'engorgement de nombreux axes secondaires, la maire de Paris, Anne Hidalgo, ne souhaite pas s'arrêter là, et lance une seconde offensive contre les voitures dans Paris au profit des cyclistes et des piétons. Elle avait déjà brièvement évoqué ses nouvelles idées lors de ses vœux aux élus samedi dernier, et c'est lors d'une interview accordée au Journal du Dimanche, qu'Anne Hidalgo précise davantage son plan d'action pour 2017.

Rendre Paris plus respirable, c'est le cheval de bataille de la maire de Paris. Pour cela, ça passe, selon elle, par la "reconquête de l'espace public". Alors que cette reconquête se caractérisait par la fermeture des voies sur berge le 20 juillet 2016, c'est une nouvelle zone qui sera bientôt fermée à la circulation. Toujours côté rive droite, c'est la fermeture des quais hauts sur un kilomètre qui aura lieu en 2017, entre la place de la Concorde et le pont Royal, tout au long du jardin des Tuileries. Cet axe sera donc prochainement uniquement réservé aux piétons et aux cyclistes qui ne manqueront certainement pas d'espace pour circuler en toute quiétude sur la rive droite.

Voies sur berges Paris
Voies sur berges Paris

Pour traverser cet axe autrement qu'à pied ou à vélo, un tram-bus sera mis en place en septembre 2018. Celui-ci remplacera la ligne de bus 72 entre l’Hôtel de Ville et le parc de Saint-Cloud. Astucieusement appelé "tramway olympique" pour "peser un peu plus" sur la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2014, ce tramway sera entièrement électrique.

La rue de Rivoli va également changer cette année. Axe principal parisien, elle va devoir réduire ses voies afin d'accueillir une nouvelle piste cyclable bidirectionnelle qui débutera place de la Bastille pour se terminer jusqu'à la place de la Concorde. De plus, la rue de Rivoli deviendra bientôt à double sens entre la Concorde et les Pyramides afin de compenser la fermeture des quais hauts parallèles de l'autre côté des Tuileries. Et pour terminer, la place du Carrousel, qui traverse le Louvre, ne sera plus autorisée qu'aux bus et aux taxis.

Ces aménagements sont faits pour faire progresser la circulation en vélo de 5% à 15% dans Paris d'ici quelques années, et bien entendu pour également faire réduire les émissions polluantes dans la région parisienne, même si les premières études découlant de la fermetures des voies sur berge ne démontrent aucune amélioration notable... Dans tous les cas, Anne Hidalgo semble bien décidée à faire avancer son projet, et comme elle le précise : ce n'est encore qu'un début.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand