L'Opel Meriva poussé vers la sortie.

Après l'arrivée de l'Opel Mokka X, la marque allemande vient de révéler le second SUV de son offensive produit. Des produits qui sont le fruit d'une - courte - collaboration entre General Motors et PSA qui a eu lieu en 2012, et dont il ne reste qu'une coopération technique aujourd'hui. Chez Opel, le Crossland X, cousin technique du futur Citroën C3 Picasso, est révélé aujourd'hui et sera commercialisé en juin, tandis que le Grandland X, fabriqué à Sochaux et dérivé du nouveau Peugeot 3008, arrivera quant à lui un peu plus tard cette année.

Avec 4,21 mètres de longueur, 1,76 mètre de largeur et 1,59 mètre de hauteur, Opel n'inscrit pas sa voiture au sein du segment des SUV mais des CUV (Crossover Utility Vehicule), une auto à mi-chemin entre un SUV et un monospace en d'autres termes. Sept centimètres plus court que l'Opel Mokka X, le Crossland X viendra peu à peu pousser l'Opel Meriva vers une sortie définitive. Côté style, on retrouve les nouveaux codes esthétiques propres à la marque au blitz, c'est-à-dire une nouvelle calandre similaire au Mokka X, tout comme les optiques, une nervure latérale qui n'est pas sans rappeler celle de l'Opel Insigna, ou encore une ceinture de caisse très haute, qui vient mordre sur la surface vitrée au profit du design. À voir si la visibilité sera correcte à bord.

2017 Opel Crossland X
2017 Opel Crossland X

Justement, à bord, qu'est-ce que cela donne ? Pas de surprises puisque Opel a puisé directement dans son Astra. Terminé donc l'intérieur avec de multiples boutons, tout est concentré au sein d'un écran tactile central pouvant aller jusqu'à huit pouces. Rien d'extravagant cela dit, les premières images officielles donnent l'impression d'un intérieur austère, dommage car cela rompt avec un design extérieur plutôt fun. L'habitabilité semble plutôt bonne avec l'arrivée d'une banquette arrière coulissante sur 15 centimètres, et pouvant être fractionnée en 40/20/40. Le volume du coffre est plutôt correct pour une voiture de cette taille, Opel annonce une contenance pouvant aller de 410 à 520 litres, et même de 1455 litres une fois la banquette rabattue. C'est plus qu'un Peugeot 2008 (1400 litres), l'une des références aujourd'hui.

2017 Opel Crossland X
2017 Opel Crossland X

Opel gâte son Crossland X en matière d'équipements : on retrouve quelques fonctionnalités liées à la connectivité comme le système OnStar, un chargeur par induction, et la connexion WiFi 4G. De série ou en option, Opel propose la caméra de recul à 180°, des feux à LED avec commutation feux de route/feux de croisement (les Matrix LED de l'Opel Astra ne sont pas disponibles), l'affichage tête-haute, l'aide au stationnement, le volant chauffant ou encore l'alerte de somnolence et le freinage automatique d'urgence avec détection des piétons.

Sous le capot nous retrouverons des moteurs déjà connus puisqu'ils viennent de la banque d'organes du Groupe PSA. Le Crossland X sera disponible en juin prochain avec trois motorisations essence 1,2 litre de 80, 110 et 130 chevaux, les deux dernières étant pourvues d'un turbo. Deux diesel viennent compléter le catalogue avec un diesel de 100 chevaux et un second de 120 chevaux, tous deux avec 1,6 litre de cylindrée. La boîte mécanique à cinq rapports sera de rigueur sur toutes les motorisations, hormis pour le moteur 110 chevaux essence qui gagne une boîte automatique à six vitesses en option. L'Opel Crossland X n'est pas proposé avec la transmission intégrale, et Opel précise qu'une version au GPL verra le jour un peu plus tard.

Fabriqué au sein des usines espagnoles de General Motors, le Crossland X viendra concurrencer les Renault Captur, Nissan Juke, futur Citroën C3 Picasso, Peugeot 2008 et, dans une toute autre affaire, le nouvel Audi Q2. Opel annoncera les tarifs et le détail des finitions un peu plus tard, avant le lancement officiel de la voiture.

Source : Opel

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand