Sans surprise, la Stinger goûtera également aux joies du diesel.

Après une première apparition remarquée à l'occasion du salon de Détroit, la Stinger dévoile aujourd'hui sa palette de motorisations pour le marché européen. Et comme préssenti antérieurement, la sud coréenne aura bien droit à une déclinaison diesel. Il s'agit d'un quatre cylindres 2.2 litres turbo développant 200 ch et 440 Nm de couple. Côté performances, la Kia Stinger diesel revendique un 0 à 100 km/h en 8,5 secondes et une vitesse de pointe de 225 km/h. Comme vous pouvez le constater donc, la sud coréenne reste assez véloce, même si les chronos sont un ton en dessous de ceux des déclinaisons essence.

Les essences justement, il y en a 2. Au sommet de la gamme trône ainsi le V6 bi-turbo 3.3 litres de 370 ch. Distillant quelque 510 Nm de couple, il fait de la Stinger la Kia la plus performante jamais produite. Le 0 à 100 est avalé en 5.1 secondes et la vitesse de pointe est de 270 km/h. Enfin, les amateurs d'essence pourront également se tourner vers un moteur plus sage, le quatre cylindres 2.0 litres turbo de 255 chevaux (couple de 353 Nm). 

Quelle que soit la motorisation choisie, la Kia Stinger est équipée d'une boîte automatique 8 rapports qui transmet la puissance aux roues arrière. Toutefois, il est possible d'opter pour une traction intégrale en option. Signalons également que les diamètres de jantes changent selon les variantes : la 2.2 litres diesel a droit à du 17 pouces, tandis que les essence 2.0 litres et 3.3 litres reposent respectivement sur du 18 et du 19 pouces. En outre, la Stinger bénéficie d'une suspension adaptative. La dotation comprend également le capteur d'angles morts, le freinage d'urgence avec reconnaissance des piétons ou encore l'assistant de maintien dans la voie.

Il ne reste donc qu'à connaître les prix de cette nouvelle berline ambitieuse. Gageons toutefois qu'elle se montrera un peu plus abordable que ses rivales allemandes (Audi A5, BMW Série 4 Gran Coupé ou Mercedes CLS). La Kia Stinger arrivera sur les routes européennes à la fin de de l'année 2017.

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand