Ecar prend son envol.

Ecar est un petit constructeur belge qui souhaite investir le marché de l'électrique. Ici, il n'est pas question de berlines luxueuses visant l'incontournable Tesla Model S. Non, la jeune firme s'attaque à un segment plus modeste, celui de la petite voiture propre. Après un premier prototype inauguré en 2015, Ecar présente à l'occasion du Salon de Bruxelles un nouveau modèle. Celui-ci peut être équipé au choix de batteries de 16 ou 32 kWh , l'autonomie variant de 150 à 300 km selon les modèles. En outre, le moteur électrique de 22 kW permet à la petite voiture d'atteindre 130 km/h en vitesse de pointe.

L'Ecar est déclinée en 3 carrosseries différentes. Ainsi, l'E333a est la déclinaison urbaine de la gamme, capable d'accueillir 3 personnes dans un habitacle fermé. L'E332r est présentée comme "un roadster de luxe" qui, comme son nom l'indique, dispose d'une carrosserie ouverte. Enfin, l'E311u est l'enfant besogneux de la fratrie, puisqu'il dispose d'une benne synonyme de volume de chargement accru.

Pour commencer, Ecar espère assembler 50 voitures en 2017, chaque exemplaire étant vendu environ 20'000 euros (prix de base). Le constructeur s'adresse essentiellement à des flottes professionnelles (collectivités locales, sociétés etc) . À terme, l'objectif est bel et bien d'augmenter la cadence, avec une production de 500 unités annuelles escomptées à l'horizon 2020. Pour ce faire, Ecar s'associera avec un industriel de plus grande envergure.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand