Un final houleux entre les deux Cadillac de tête...

Le Cadillac DPi-V.R. du Wayne Taylor Racing a remporté les 24 Heures de Daytona après un final controversé, et un accrochage avec la voiture rivale.

Depuis leur première sortie en tests en décembre, les nouveaux prototypes Cadillac DPi-V.R. ont dominé la concurrence. Une domination qui s'est poursuivie lors des qualifications en vue des 24 Heures de Daytona, avec la première ligne pour les deux Cadillac de l'équipe Action Express Racing.

C'est pourtant le troisième prototype Cadillac, celui du Wayne Taylor Racing, qui se hissait en tête lors des premiers tours, avant un chassé-croisé permanent entre les trois prototypes Cadillac, le Onroak Nissan DPi et le Riley Multimatic DPi au départ.

Lire aussi:

En fin de course, tout était relancé à 20 minutes de la fin après une dernière neutralisation suite à l'accident de l'une des deux Acura NSX GT3. Lors de ce dernier rush final, deux Cadillac étaient roues dans roues : celle du Action Express Racing pilotée par Felipe Albuquerque, et celle du Wayne Taylor Racing, avec Ricky Taylor au volant.

Après une première tentative (et un premier contact) de Ricky Taylor, ce dernier tentait une manœuvre osée à sept minutes de l'arrivée, et envoyait Albuquerque en tête-à-queue. Ricky Taylor filait ainsi vers la victoire, avec ses équipiers Jordan Taylor, Max Angelelli, et l'ancien champion NASCAR Jeff Gordon, alors que Albuquerque et ses équipiers Christian Fittipaldi et Joao Barbosa devaient se contenter du deuxième rang.

La victoire pour la Ford GT en catégorie GTLM

En GTLM, la bataille a duré du départ à l'arrivée entre les Ford GT, les Porsche 911 RSR, les Corvette C7.R et la Ferrari 488. Là aussi, la fin de course fut haletante entre la Ford n°66 et la Porsche n°911, qui tentait une attaque lors de la dernière relance, mais tirait trop large au virage numéro un.

Finalement, c'est bien la Ford GT qui s'imposait avec l'équipage Joey Hand, Sébastien Bourdais et Dirk Müller (vainqueurs des 24 Heures du Mans 2016) devant la Porsche 911 de Patrick Pilet, Frédéric Makowiecki et Dirk Werner.

En catégorie GTD, la victoire est revenue à la Porsche 911 GT3 R de l'équipe Alegra Motorsports, alors que l'ORECA FLM09 de l'équipe Tech Motorsports.

Faites partie de quelque chose de grand