La marque japonaise renoue avec le succès en WRC pour la première fois depuis 1999...

La nouvelle Toyota Yaris s'est imposée dès sa deuxième course, en remportant le rallye du Suède grâce à Jari-Matti Latvala.

Les premières spéciales se résumaient à un duel entre Jari-Matti Latvala (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai), le héros malheureux du Monte Carlo. Mais, à partir de la cinquième étape, Neuville augmentait la cadence et remportait les trois dernières spéciales de la première journée, pour conclure avec 28 secondes d'avance sur son rival finlandais.

La troisième place était alors occupée par Ott Tänak (Ford) devant Kris Meeke (Citroën) et Sébastien Ogier (Ford).

Lire aussi:

Samedi matin, Neuville poursuivait sur le même rythme, et augmentait sensiblement son avance sur Latvala, alors que Tänak revenait à neuf secondes du pilote Toyota. Derrière, Sébastien Ogier se hissait au quatrième rang devant la Citroën de Meeke. Neuville portait même son avantage à 43 secondes à l'issue des spéciales du samedi après-midi, alors que Latvala voyait Tänak revenir à quatre secondes.

Mais catastrophe pour le pilote belge qui, comme au rallye Monte Carlo, sortait de la piste et laissait filer une victoire qui lui était promise ! Une erreur d'autant plus regrettable qu'elle était commise par le pilote Hyundai lors de la courte super spéciale du samedi à Karlstad, longue d'un peu plus de deux kilomètres.

Ce nouvel abandon de Neuville permettait à Latvala d'hériter de la première place, mais le pilote Toyota avait la lourde tâche de conserver son rang lors de la dernière journée, dimanche, face à un Ott Tänak revenu sur ses talons à l'issue de la journée du samedi. Et Ogier, revenu lui à 12 secondes de Latvala, comptait bien jouer lui aussi sa carte, et aligner une deuxième victoire de rang.

Ford Fiesta WRC

Mais Latvala faisait le travail, haussait son rythme pour reprendre de l'air face à ses poursuivants, et voyait son avance grimper à 10, puis 20 secondes sur Tänak. Dans le même temps, Sébastien Ogier perdait tout espoir de victoire après un tête-à-queue.

Impérial, Jari-Matti Latvala, secondé par son équipier Miikka Anttila, remportait de main de maître le rallye de Suède, concluant avec près de 30 secondes d'avance sur la Ford de Ott Tänak et Martin Järveoga, les deux hommes de l'équipe Ford M-Sport devançant leurs équipiers Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, à 30 secondes.

Hyundai repart finalement avec une quatrième place, celle décrochée par Dani Sordo. La première Citroën C3 est celle de Craig Breen, qui complète le top 5.

Coup double pour Latvala, déjà deuxième du Monte Carlo, et qui pointe désormais en tête du classement du championnat avec quatre points d'avance sur Sébastien Ogier.

Quant à Toyota, la marque japonaise, de retour en WRC cette année avec la Yaris, remporte son premier succès en rallye depuis… près de 18 ans après la victoire de Didier Auriol lors du rallye de Chine en 1999.

Faites partie de quelque chose de grand