Si vous ne connaissez pas Singer, vous allez tomber amoureux !

Se retrouver dans la circulation à Los Angeles offre la possibilité de voir nombre de belles voitures. de quoi sortir de la monotonie. Habituellement, une belle Datsun patinée, ou une E30 avec un gros kit carrosserie attirent mon regard. Mais ce jour là, il y avait quelque chose de différent. Quatre voitures derrière, j’ai repéré de larges ailes dépassant. Une Porsche, c’est sûr, mais avec quelque chose en plus.

Puis le feu est passé au vert, la circulation a repris, et la voiture s’est approchée dans ma file. Juste le temps de prendre mon appareil photo. Par chance, j’ai réussi à immortaliser le bolide alors qu’il est prêt à me dépasser on faisant ronfler le moteur. Un cliché posté sur mon Instagram. Et dans les heures qui ont suivi, un commentaire qui taguait le propriétaire de la voiture ! Une fois que vous avez croisé une Porsche 911 réimaginée par Singer, plus moyen de se tromper. J’ai donc saisi l’opportunité d’en savoir plus sur ce que ça fait de rouler dans l’une des Porsche 911 customisées les plus exclusives et chères au monde; j’ai donc envoyé un message au propriétaire. Quelques semaines plus tard, je rencontrais Edward Lovett et sa Porsche dans un quartier tranquille de Los Angeles.

Motor1 : Nous sommes ici à Holmby Hills.

Edward Lovett : Juste à côté de la Playboy Mansion.

C’est vrai, mais nous sommes là pour parler de voitures. Comment avez vous connu Singer Vehicl Design ?

Je suis un bon ami de Chris Harris, qui  connaissait Rob déjà depuis longtemps. Je suis également allé à Monterey où Singer avait un stand durant The Quail. J’ai vu la voiture là-bas. Difficile de ne pas en tomber amoureux immédiatement si vous aimez les Porsche et l’automobile en général. Personnellement, j’aime les deux.

Depuis quand Porsche est entré dans votre vie ?

Depuis toujours. C’est le travail de ma famille en Grande-Bretagne, ils sont concessionnaires Porsche. Mon père a couru sur des Porsche pendant longtemps. J’aimerais pouvoir dire que ma première voiture était une Porsche, mais ce n’était pas le cas. C’était une Nissan Sunny 1.4 LX.

Probablement un choix plus responsable pour un jeune conducteur.

Exactement. Mais oui j’ai Porsche dans le sang.

Quelle a été votre première Porsche ?

La première Porsche que j’ai acheté était une 991 GT3.

C’est pas rien pour une première Porsche  !

C’est vrai, ça l’était. Surtout que je n’avait jamais rien conduit d’autre que des voitures qui ne m’appartenaient pas. Je pouvais les conduire, mais elles n’étaient pas à moi. Donc mon premier choix s’est porté sur la GT3.

Super voiture. Comment s’est passé le processus de customisation avec Stinger ?

Ça c’est très bien passé. Je suis allé à Sun Valley avec ma compagne de l’époque, qui est maintenant ma femme. Nous avons jeté un oeil aux différentes voitures, à leurs couleurs. Pour une raison que j’ignore, j’ai choisi immédiatement le bleu foncé Porsche. Nous avons regardé plusieurs intérieurs. Russ et Rob et leur équipe nous ont beaucoup aidé en nous donnant de bonnes idées pour l’intérieur. Et voici le résultat.

Je suis très fan de la finition intérieur. Vous pouvez m’en dire plus ?

Tous ces intérieurs tissés viennent d’un atelier à New York qui utilise du cuir italien. Ils ont une machine qui leur permet d’entrer la palette de couleur de votre choix, et de vous proposer des suggestions. Je savais que je voulais un motif pied-de-poule donc nous avons fait plusieurs essais de couleurs et nous en sommes arrivés à ce résultat.

A quelle fréquence conduisez-vous votre voiture ?

Je la conduis tous les jours. Au moins ici à Los Angeles. Parce que quand j’étais encore en Grande-Bretagne, je l’utilisais aussi tous les jours, jusqu’à ce que quelqu’un de chez Singer me dise : "Il faudra la rentrer pour l’hiver, parce que avec le sel sur les routes, ça va pas être génial." C’était le bon moment de déménager à L.A.

Je la conduis tous les jours.

Donc vous avez déménagé à L.A. parce qu’on vous a dit de remiser votre 911 restaurée au garage ?

C’est ce que j’aime dire, mais il y avait d’autres raisons. Mais c’était une bonne raison, logique.

Quel a été votre plus long trajet au volant de votre Porsche Singer ?

Le plus long voyage que la voiture a fait, c’est en avion de Los Angeles à Londres. Aller et retour. Et elle retournera à Londres encore. J’ai même prévu de la conduire de Londres à Monaco. Mais jusqu’à maintenant, mon plus long trajet n’excède pas 300 miles (environ 500 kilomètres), ce qui n’est pas énorme, mais c’était pour aller voir un autre projet sur une Porsche qui est en cours en Grande-Bretagne.

Quelle est la meilleure chose qui vous soit arrivé avec cette Porsche 911 customisée par Singer ?

Personnellement, j’ai pratiquement délaissé toutes les autres voitures de sport pour avoir cette voiture en particulier. Et la meilleure chose c’est que je n’ai pas besoin d’une autre voiture quand j’ai une 911 réalisée par Singer. Elle fait tout ce qu’une supercar moderne, une Porsche moderne et une Porsche de collection peut faire. Elle offre tout ce dont j’ai besoin dans une supercar.

En ayant eu une 991 GT3, qui est probablement l’une des Porsche les plus extrêmes actuellement, comment compareriez-vous cette Porsche 911 travaillée par Singer ?

Et bien cette voiture a le moteur 4 litres, donc il monte très haut en régime. Et il crie tout en haut. Elle a également les freins de la 993 Turbo donc elle freine très bien, et elle est beaucoup plus légère que la GT3. Elle n’est sûrement pas aussi rapide sur piste qu’une GT3, mais elle est bien plus excitante.

Qu’est ce qui vous a fait abandonner votre GT3 au profit de cette restauration ?

Je n’aime pas vraiment ce qui se passe sur le marchés des sportives actuelles, avec beaucoup de personnes achetant des GT3, GT3 RS, McLaren 675LT et 458 Speciale,  dans le seul but de les revendre en engrangeant un profit. J’ai noté que beaucoup de ceux qui achètent ces voitures regardent les restaurations de Singer comme n’étant pas une bonne opération financière. Ils ne pensent pas pouvoir faire un coup avec. Et ça a été une des raisons pour lesquelles j’ai acheté la voiture, loin de ce marché spéculatif. C’est ce que j’aime à propos de ma voiture. Pour autant, il se trouve que cet achat a été un très bon investissement.

Donc vous dites que vous ne voulez pas réaliser une plus-value avec la voiture ?

Absolument, ce n’est pas du tout dans mes plans.

L’avez-vous essayée sur piste ?

Je me suis rendu sur des circuits avec, sans pour autant l’essayer sur la piste. Non pas que je sois effrayé de le faire, j’ai un siège de course, et je serais heureux de le faire. Il y a une entreprise en Grande-Bretagne qui s’appelle Topaz qui a appliqué un film transparent sur toute la carrosserie pour qu’elle soit protégée, de projections de graviers, ou d’autres dangers dans la rue.

Avez-vous fait des modifications depuis que vous avez la voiture ? Pensez-vous en faire ?

Non, je n’ai rien changé du tout. Mais Singer développe actuellement des trompettes pour le moteur, et je vais peut-être y songer.

Lire aussi:

Trompettes d’admission ?

Oui. Ils ont également des freins en céramique, mais je ne pense pas que la voiture en ai besoin. Mais les trompettes d’admission, visuellement, elles sont magnifiques.

Et je suis sûr qu’elles sonnent magnifiquement bien aussi.

C’est vrai. Mais Singer a différents projets très intéressants dans les cartons, donc ce ne sera pas mon dernier achat à Sun Valley.

Singer compte proposer ces nouveautés sur les restaurations précédentes ?

Pour les trompettes d’admission, oui, mais il y a d’autres choses qui seraient trop chères à ajouter. On peut aussi considérer acheter une nouvelle voiture, si ça vous est possible. Avec tout ce que Singer a appris sur ses premières restauration, ils restent très proches des clients pour leur proposer de leur envoyer de pièces s’ils ont le moindre problème.

Quelle a été la chose la plus surprenante qui vous soit arrivé depuis que vous avez votre Singer ?

Ma famille vend des voitures en Grande-Bretagne, et depuis peu, ils vendent aussi Aston Martin.  Quand j’étais là-bas ils m’ont prêté plusieurs Aston Martin, et il y a eu cet homme qui m’en a livré une et m’a dit : « Vous allez voir, dans la rue, tous les gens qui vous croisent ont le pouce levé. » Ce que vous n’avez pas forcément en roulant dans une Ferrari rouge. Et je pense que l’on retrouve cet « effet Aston Martin » en roulant dans cette restauration Singer. Quand vous roulez en ville, les gens ne font pas particulièrement attention au fait que ce soit une Porsche, mais il lèvent leur pouce.

Et quand ils réalisent que c’est une 911 travaillée par Singer, comme moi, ils vous suivent…

Oui ça arrive souvent à L.A. Mais peu de gens savent que c’est fait à la main, ici jusquent, à Los Angeles. Et ma voiture n’a pas le monogramme « Singer » dessus. Et j’aime le fait que quand vous connaissez, vous savez ce que c’est.

Suivez Edward Lovett sur Instagram sur ce lien !

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand