Le scandale du dieselgate ne pénalisera pas les employés de Volkswagen, au contraire !

Les quelque 120'000 travailleurs allemands du constructeur automobile Volkswagen recevront finalement bel et bien un bonus de 2900 euros. Et ce, en dépit des coûts astronomiques qui ont dû être déployés dans le cadre du scandale aux logiciels trafiqués, a-t-on appris ce mardi lors d’une assemblée du personnel à Wolfsburg, siège de la marque allemande.

Il faut dire que le groupe Volkswagen, qui comprend les marques SEAT, Skoda, Volkswagen, Audi, Lamborghini, Bentley, Bugatti, Porsche, ainsi que les branches utilitaires Man, Scania, et le constructeur de motos Ducati, est devenu, l'an dernier, le premier constructeur mondial, devant Toyota et Renault-Nissan. Un rang où le groupe pourrait probablement se maintenir en 2017, au regard des excellents résultats de ce début d'année 2017.

Lire aussi:

En 2016, les mêmes employés et ouvriers avaient reçu 3950 euros chacun. Cette répartition du bénéfice concerne les travailleurs des usines de Wolfsburg, Hanovre, Emden, Salzgitter, Braunschweig, Kassel ainsi que la filiale financière du groupe automobile germanique. À la concurrence, et notamment chez Daimler, les 130'000 travailleurs locaux ont pour leur part reçu une prime de 5400 euros en ce début d’année !

Le groupe Volkswagen reste néanmoins empêtré dans le scandale du Dieselgate, et le feuilleton se poursuit actuellement, avec plusieurs actions en justice.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand