PSA a presque doublé son bénéfice net.

PSA vient de dévoiler ses résultats financiers en 2016. Et dans l'ensemble, le groupe français peut se réjouir de performances assez remarquables, qui semblent valider l'orientation du plan "Push to Pass". PSA annonce d'ailleurs avoir relevé tous ses objectifs opérationnels sur le moyen terme.

Dans le détail, le constructeur français peut notamment se vanter d'avoir quasiment doublé son bénéfice net, établi à 2,15 milliards d'euros (soit une hausse de 947 millions d'euros par rapport à 2015). Il améliore donc sa rentabilité, le chiffre d'affaires diminuant par ailleurs légèrement (54,03 milliards d'euros en 2016), en raison notamment de fluctuations des taux de change et du recentrage des activités. Dans ces conditions, PSA versera un dividende à ses actionnaires, à hauteur de 0,48 euro par action. Cela n'était pas arrivé depuis 2011.

Lire aussi :

De plus, la marge opérationnelle courante de la branche automobile suit, elle aussi, une courbe ascendante, passant de 5% en 2015 à 6% en 2016. Enfin, les ventes de voitures progressent également (3,15 millions d'unités, +5,8%).

L'optimisme est donc de rigueur chez PSA, qui entend fort logiquement poursuive cette dynamique positive. Le groupe tricolore espère ainsi augmenter son chiffre d'affaires de 15% en 2017 et table sur une croissance de 10% pour la période 2015/2018.

Détenteur des marques Peugeot, Citroën et DS, PSA veut maintenant mettre la main sur Opel. Le constructeur a ainsi entamé des négociations qui, en cas de succès, pourraient donner naissance au deuxième groupe automobile européen, derrière Volkswagen.

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand