Un programme ambitieux mais peu détaillé.

Comme beaucoup d'autres constructeurs, PSA travaille activement au développement de la conduite autonome. Aujourd'hui, le groupe annonce fièrement avoir parcouru un total de 120'000 km sur voies rapides avec ses prototypes autonomes. Mais la firme tricolore ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et s'apprête même à confier le volant de véhicules autonomes à des clients "non experts". C'est une première en France.

Lire aussi :

À partir de mars 2017, les conducteurs sélectionnés pourront ainsi emprunter 2000 km de voies rapides dans l'Hexagone. En revanche, nous ne connaissons pas le nombre de véhicules déployés dans le cadre de cette opération. Le constructeur préfère insister sur ses objectifs à relativement court terme, en annonçant notamment l'arrivée de "fonctions de conduite autonome" dans sa gamme courante à partir de 2020. Ces dispositifs permettront à la voiture d'évoluer en toute indépendance, sans l'aide du conducteur.

Mais avant cela, nous pourrions avoir un premier aperçu des progrès du groupe français avec le lancement du nouveau DS 7 Crossback. En effet, une image publiée il y a quelques jours par Yves Bonnefont (patron de DS) laisse entendre que le SUV premium sera doté de dispositifs de conduite semi-autonome assez avancés. Nous en aurons le cœur net dans quelques jours, puisque le DS7 Crossback sera présenté le 28 février.

Lire aussi :

En Suède, Volvo va confier cent véhicules autonomes à des automobilistes "lambda". Pour le constructeur suédois, l'objectif annoncé est de commercialiser une première voiture totalement autonome d'ici 2021. Selon la firme suédoise, l'avènement de ce type de technologie permettra d'améliorer sensiblement la sécurité des passagers. 

Faites partie de quelque chose de grand