Les incertitudes sur la sortie du Royaume-Uni de l'Europe font réfléchir les dirigeants de BMW.

Serait-ce là un signe de l'incertitude financière qui règne autour de la Grande-Bretagne ? Avec le Brexit, BMW songe sérieusement à délocaliser la production des futures Mini électriques de la traditionnelle usine d'Oxford, vers l'Allemagne et les usines de Ratisbonne et Leipzig. Le groupe allemand estime que les incertitudes économiques sont très fortes autour de l'avenir de la Grande-Bretagne.

Cette fameuse Mini électrique est l'un des projets majeurs de la firme satellite du constructeur à l'hélice, mais, "le vote en faveur du Brexit crée une incertitude, et les incertitudes ne sont pas utiles lorsque l'on veut prendre des décisions économiques à long terme", explique le propriétaire de Mini, BMW.

Lire aussi :

Selon un porte-parole de BMW, l'étude est toujours en cours. "Nous considérons toujours un large éventail de facteurs pour nous assurer que nous choisissons l'emplacement le plus approprié", a déclaré une porte-parole de BMW, ajoutant que des facteurs tels que la disponibilité de personnel qualifié et une base de fournisseurs adaptés sont des éléments déterminants dans le cadre du lancement d'un modèle.

La marque Mini demeure importante pour le Groupe BMW. Rien qu'en janvier 2017, la firme a vendu près de 19'563 Mini à travers le monde, ce qui correspond à un peu moins de 12% des parts de vente de BMW à travers le monde.

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand