L'année 2017 reste malgré tout dans le vert.

L'année avait bien commencé avec une hausse de 10,6 % en janvier. Hélas, le mois de février s'est avéré un peu moins fructueux pour le marché automobile français, en baisse de 2,9% (161'885 immatriculations). Cela dit, à jours ouvrés équivalents, le tendance serait à la hausse (+2%).

Globalement, les constructeurs français n'ont pas été à la fête (-5,8% au total), à l'image d'un PSA dont les ventes reculent de 7,4% (44'348 unités écoulées). Les 3 marques du groupe sont dans le rouge puisque les ventes de Citroën, Peugeot et DS baissent de respectivement 3,1%, 7,7% et 34%. Au passage, on reamarquera que la firme premium du constructeur tricolore poursuit sa chute vertigineuse. Espérons que le lancement du DS 7 Crossback parvienne à endiguer cette tendance.

Lire aussi :

Le recul est moins marqué du côté de Renault, avec une baisse des immatriculations de 3,8% (39'981 unités écoulées). La marque Renault à proprement parler régresse de 6,3% quand dans le même temps Dacia progresse de 5,6%.

Du côté des constructeurs étrangers, la situation est un peu meilleure avec des ventes en hausse de 0,4%. Les deux grands vainqueurs de ce mois de février sont Volvo et le groupe Toyota, qui progressent de respectivement 28,2 et 25,2%. En revanche, le groupe Volkswagen cale assez violemment (-6,5%) malgré la belle percée de SEAT (+26,7%), qui peut sans doute remercier l'Ateca. Le groupe allemand reste le premier constructeur étranger, largement devant Toyota, Ford (-1,5%) et Fiat Chrysler Automobile (+6%).

Malgré ce léger tassement, le marché automobile reste dans le vert en ce début d'année (+ 3,2% en en cumulé). Cette tendance s'explique en partie par la présence d'un jour ouvré supplémentaire en 2017.

Source : CCFA

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand