Le souverain pontife apprécie les deux voitures électriques, mais à une petite préférence.

Il est un reproche fait parfois au Vatican, celui du luxe dans lequel le petit pays vit, tandis que l'Église catholique lutte plutôt contre la pauvreté. Néanmoins, depuis son avènement, le médiatique Pape François s'est attaché à rester dans un mode de vie beaucoup moins élevé que celui de ses prédécesseurs. Une attitude confirmée par le choix automobile du souverain pontif.

Lire aussi :

Le Pape François a en effet choisi une Nissan Leaf plutôt qu'une Tesla Model S ! L'idée vient en fait d'un gestionnaire d'actif basé à Berlin qui a convaincu le Vatican de céder ses actifs dans les énergies fossiles, afin de promouvoir l'énergie renouvelable. Une décision économique qui va d'ailleurs dans le sens des initiatives politiques lancées par le souverain pontif.

Le Pape François en Nissan Leaf
Fiat 500L owned by Pope Francis
Le Pape François en Nissan Leaf
Pape Francoise 1er Fiat Tipo
Pape Francoise 1er Fiat Tipo

Afin d'aller dans le sens du Pape, Jochen Wermuth, le gestionnaire basé à Berlin, a offert aussi bien une Tesla Model S qu'une Nissan Leaf au Vatican. Chose amusante, l'Allemand, s'est entretenu avec le journal Der Spiegel à propos de la préférence du Pape sur l'une des deux autos. Sa Sainteté aurait donc un faible pour la plus modeste Nissan Leaf.

Ce n'est cependant pas le premier pape à recevoir une voiture électrique. En 2012, Benoît XVI, son prédécesseur avait reçu un Renault Kangoo Z.E. en 2012. Un véhicule qui avait d'ailleurs été préparé au sein des ateliers du carrossier mayennais Gruau, basé à Laval (53).

Le Vatican, de son côté, poursuit son engagement en faveur des énergies renouvelables, avec des investissements allant de 10 à 15 milliards d'euros.

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand