La marque Imperia bientôt de retour ?

Imperia Automobiles est née en 2009 à Liège en Belgique. Cette société a vu le jour afin de pouvoir lancer ses activités en utilisant la marque disparue Imperia, dont les modèles devaient être pourvus de la technologie PowerHybrid. L’Imperia consistait alors en un roadster néo-rétro aux lignes intemporelles, inspirées par les modèles produits à Liège entre 1904 et 1958.

Fin 2015, la petite entreprise est contrainte de demander une réorganisation judiciaire afin qu’elle puisse geler ses dettes et du coup poursuivre ses activités. Depuis, peu d’informations ont filtré sur le futur du projet...

PowerHybrid : sport et performance

La motorisation qui devait équiper le nouveau roadster Imperia GP repose sur une technologie exclusive spécialement développée pour ce modèle à vocation sportive. La particularité du moteur de l’Imperia GT réside dans son autonomie illimitée puisque le moteur thermique s’enclenche de manière automatique si la batterie électrique est épuisée. La motorisation hybride gère automatiquement les besoins en énergie du moteur ainsi que la recharge de la batterie électrique.

Lire aussi : Solex - L'énième retour, électrique et haut de gamme

Cette dernière, qui devait assurer une autonomie de 70 km au coupé, peut également être gérée par le conducteur depuis l’habitacle en fonction de la spécificité de son trajet (routier ou urbain). Une fois à destination, il suffit de se connecter au réseau électrique afin d’en retrouver la pleine capacité en près de cinq heures.

Cette motorisation unique devait permettre à l’Imperia GP d’allier les performances d’une vraie sportive (0 à 100km/h en 6 secondes en mode électrique et en 4 secondes en mode hybride) avec la consommation et les rejets en CO2 d’une Smart Fortwo !

100 % électrique

Prometteuse, cette technologie est néanmoins dépassée, c’est du moins ce que pense Laurent Minguet, le patron d’EVS, société spécialisée dans les ralentis d’images. Il va du coup racheter Imperia et tenter de relancer la construction de l’Imperia GP, mais cette fois en 100 % électrique.

Minguet compte investir entre 10 à 15 millions d'euros afin que le projet puisse voir le jour. Une offre de rachat vient d’être déposée auprès des curateurs en charge du dossier Imperia. Reste à voir si celle-ci sera acceptée.

Faites partie de quelque chose de grand