Première présentation au grand jour pour la Huayra Roadster.

Pagani n’est pas venu les mains vides au salon de Genève, non non ! Le constructeur italien de San Cesario sul Panaro a enfin présenté sa Huayra Roadster. Cela fait six ans que l’on attendait ce cabriolet mais il aura fallu patienter jusqu’au mois de février dernier pour que la déclinaison cabriolet voit le jour.

La Pagani Huayra Roadster est différente du coupé, les designers Pagani avouent même avoir repris certains éléments de la très radicale Huayra BC. Elle est plus agressive et encore plus exclusive. D’ailleurs, cette petite merveille n’est produite qu’à 100 exemplaires, déjà tous vendus. En perdant son toit, la Pagani Huayra Roadster perd ses portes papillon au profit de portes plus conventionnelles. Fait intéressant, ce cabriolet de luxe propose deux types de toit ou hardtop en plus d’une toile disponible en cas de force majeure. Le premier hardtop est en fibre de carbone, le second plus exclusif allie fibre de carbone et verre pour profiter de la lumière du jour.

Pagani Huayra 2017 Live Genève
Pagani Huayra 2017 Live Genève

La Pagani Huayra Roadster est encore plus légère que la version coupé grâce à l’utilisation de Carbo-Titanium. L’utilisation de ce composite permet à la belle italienne d’afficher 1280 kilos sur la balance, soit 80 de moins que le coupé. Surtout, ce composite permet de gagner 52% de rigidité, ce qui est loin d’être négligeable.

Sous le capot, c’est le V12 6.0 litres d’origine Mercedes-Benz qui propulse le cabriolet italien. Ce bloc développe 764 chevaux pour un gigantesque couple de 1000 Nm ! Le couple est envoyé aux seules roues arrière via une nouvelle boîte à sept rapports. Même si Pagani ne communique aucune donnée concernant les performances, tablons sur un 0-100 km/h inférieur à trois secondes et une vitesse maximale supérieure à 300 km/h.

Pagani Huayra 2017 Live Genève

La cavalerie développée par la Pagani Huayra Roadster est largement supportée par les pneus Pirelli PZero Corsa, spécialement conçus pour l’occasion et qui peuvent encaisser jusqu’à 1.8 g de force latérale. Autant vous dire que la supercar reste clouée au sol dans les virages négociés à grande vitesse.

Toute cette beauté et ces performances ont bien évidement un coût. La Pagani Huayra Roadster s’affiche à 2'280'000 euros, mais pas la peine de se précipiter. Comme précisé plus haut, tous les exemplaires ont été vendus !

Retrouvez toutes les nouveautés, les concepts et les photos live du salon de Genève 2017 sur notre page spéciale !

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand