Rôle important aux 24 Heures, celui d'être en charge des voitures de sécurité. BMW succédera à Audi dès cette année.

Aux 24 Heures du Mans, il est un rôle qu'il ne faut pas prendre à la légère. Celui de fournisseur des voitures de sécurité. Ainsi, depuis quelques années, des marques comme Corvette, Peugeot, Nissan, Cadillac et Audi se sont succédé pour fournir les autos qui interviennent lors des phases de neutralisation. Depuis 2004 cependant, c'était Audi, qui, en plus de dominer sportivement le peloton, le faisait également en tant que Safety Car.

Lire aussi :

Seulement, avec le départ officiel de la marque aux anneaux de la classique mancelle, annoncé en fin d'année dernière, Audi a également fait savoir que son partenariat avec l'Automobile club de l'Ouest ne durerait pas. Un manque à combler pour le club organisateur, puisque, en plus des trois voitures de sécurité, on retrouve également la fourniture des voitures de service : voitures médicales et voitures de service sont au programme.

Ce sera donc la firme munichoise BMW qui fournira la flotte pour les prochaines 24 Heures du Mans, en juin prochain. Une annonce qui coïncide avec le retour officiel de la marque au Mans en 2018, en catégorie GTE. Le constructeur bavarois a lui-même fait savoir jeudi à Magny-Cours, circuit dont il est également partenaire, que "BMW fournirait dès cette année les voitures de service et de sécurité pour les 24 Heures du Mans". La marque à l'hélice fournit déjà notamment ses véhicules en MotoGP, en DTM ou encore en Formule E.

Un accord important aussi pour le club, comme l'expliquait Pierre Fillon, président de l'ACO, lors d'un entretien avec Motorsport.com : "Économiquement parlant, oui, effectivement, c'est évident qu'un grand partenaire comme Audi change un peu la donne. Mais il y avait aussi d'autres partenaires qui, finalement, n'avaient pas accès au Mans car on n'avait plus assez de place, donc ça va rouvrir ces emplacements et permettre de nouveaux partenariats, je crois que ça pourra compenser."

Avec Basile Davoine, Motorsport.com.

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand