La marque de Zuffenhausen n'exclut pas cette architecture de ses projets à long terme.

Lors du dernier salon de Detroit, Porsche a fait sa révolution sur la dernière version course de la 911, la RSR. La légendaire allemande, pour la première fois dans sa version GTE, recevait un moteur central. Les spécialistes vous diront que c'est en fait la deuxième fois : la 911 GT1 de 1996 à 1998, plus proche du prototype que de la 911 de série, recevait également un moteur central.

Porsche 911 RSR GTLM
Road-legal 1997 Porsche 993 GT1
2017 Porsche 911 RSR

Une nouvelle forme structurelle choisie par Porsche pour pouvoir rester dans la course en GTE, tant le niveau y est relevé, face aux Aston Martin V8 Vantage, Ferrari 488 et Ford GT. Le moteur central, plus que le porte-à-faux arrière, permet d'équilibrer au maximum la voiture, et d'en obtenir le comportement le plus sain pour la compétition. La RSR a d'ailleurs montré très vite son potentiel, avec cette deuxième place aux 24 Heures de Daytona. Avec son flat 6 de 4,0 litres de cylindrée de 503 chevaux, la Porsche s'est montrée plutôt fiable. De bon augure pour la suite de la saison.

Lire aussi:

Auprès d'Autocar, Frank Walliser, vice-président de Porsche Motorsport et GT chez Porsche n'exclut pas l'arrivée de ce type d'architecture sur la voiture de série. Selon les têtes pensantes de Porsche, déplacer le moteur de derrière l'essieu arrière à devant serait un choix apprécié par les clients.

Un axe de développement qui n'est donc pas exclu, comme le confirme Andreas Preuninger, patron du développement de la 911 : "Rien n'est prévu pour le moment, mais à moyen terme, nous ne l'excluons pas", a-t-il expliqué à Autocar. "Je pense qu'un ajout d'excitation à la voiture de cette manière ne serait pas une mauvaise chose."

2017 Porsche 911 RSR
Porsche 911 Prototype Video

Pour le moment, les différents clichés de la future 911 en cours de mise au point démontrent qu'il s'agit bien d'une version à porte-à-faux arrière, mais Porsche pourrait introduire cette architecture via une série limitée reprenant la base de la RSR pour la route, afin d'évaluer l'attente des clients. Néanmoins, cela démontre qu'une 911 à moteur central n'est pas pour demain.

Si vous êtes cependant un aficionado de la 911 et que vous n'avez pas envie d'attendre une éventuelle Porsche à moteur central, sachez qu'une nouvelle GT2 est en préparation. Les rumeurs suggèrent que son flat 6 biturbo de 3,8 litres pourrait faire autour de 650 ch. Le lancement pourrait avoir lieu avant la fin de l'année.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand