C’est un problème de fixation des pédales qui a poussé le groupe VW à rappeler pas moins de 800.000 autos, dans un contexte déjà peu favorable suite au "dieselgate".

Ce sont pas moins de 800'000 autos – 409'000 Porsche Cayenne et 391'000 Volkswagen Touareg – qui s’apprêtent à passer à nouveau par les garages du groupe, suite à la révélation d’un problème de fixation des pédales.

Un problème qui intervient au mauvais moment pour le groupe allemand, qui n’aime décidément pas les chiffres…

Les modèles concernés ont tous été produits entre 2011 et 2016. Précisément, le souci concerne les circlips, c’est-à-dire les anneaux de serrage montés sur l’une des pédales. Lors d’inspections internes, Volkswagen a découvert un important problème de fixation.

Heureusement, aucun accident en lien avec ce défaut de production n’est à signaler. Volkswagen assure par ailleurs que les productions en cours ne seront pas touchées, des modifications ayant été appliquées en urgence.

Inutile de s’inquiéter outre mesure, puisque le géant de Bavière indique que l’ensemble des propriétaires des véhicules concernés seront contactés directement par ses services, et précise au passage que l’opération – entièrement gratuite – durera une demi-heure à peine.

Quelques jours plus tôt, des Passat avaient aussi été rappelées en raison d’un problème électrique qui, potentiellement, pouvait mener à des pannes de moteur ou d’assistance au freinage et à la direction.

Pour rappel, plus de 11 millions d’autos furent déjà concernées ces derniers mois par le fameux scandale du logiciel permettant de fausser les taux d’émission de CO2.

Faites partie de quelque chose de grand