Le constructeur allemand a profité du Salon de Pékin pour présenter la déclinaison RS de la troisième génération du modèle TT.

Avec la version TTS, Audi avait déjà porté la puissance du moteur deux litres de la TT à 292 chevaux, qui chapeautait jusque là la gamme du modèle de la marque d'Ingolstadt. La marque venait également de lancer une version 1,8 litres TFSI de 180 chevaux en entrée de gamme aux côtés des versions 2 litres TFSI de 230 chevaux et TD1 de 184 chevaux. 

Avec l'Audi TT RS, la marque aux anneaux frappe fort, puisque ce sont pas moins de 400 chevaux qui sont disponibles sous le capot grâce au moteur cinq cylindres 2,5 litres turbo, pour un couple de 480 Nm de 1700 à 5850 tours/minutes. Une puissance passée aux quatre roues via une boîte sept rapports à double embrayage. 

Ainsi dotée, la version RS de la troisième génération de l'Audi TT affiche des performances dignes des plus grandes sportives, puisqu'il ne lui faut que 3,7 secondes pour atteindre le cap des 100 km/h départ arrêté (3,9 secondes pour la version cabriolet, toujours sensiblement plus lourde). La vitesse de pointe est bridée à 250 km/h, un pack performance disponible en option permettant d'atteindre les 280 km/h. 

L'Audi TT RS se distingue en outre des versions TT "basiques" par une face avant légèrement différente, qui inclut notamment des prises d'air imposantes, et dispose de roues de 19 pouces à l'avant et 20 pouces à l'arrière (contre 18 pouces pour la version TTS et 17 pouces pour les trois premières déclinaisons). 

L'Audi TT RS sera commercialisée en premier lieu en Europe à l'automne 2016, à un tarif de 66'400 euros pour la version coupé, et 69'200 euros pour la version cabriolet, avant de s'attaquer aux autres marchés mondiaux.

Faites partie de quelque chose de grand