Andy Palmer, PDG de la marque anglaise Aston Martin, s’est engagé à vérifier les 1000 premières DB11 personnellement.

C’est ce qu’on peut appeler mettre la main à la pâte. La toute récente DB11 est une voiture qui compte énormément pour la marque anglaise. Au point qu’Andy Palmer s’est engagé officiellement, lors d’une interview sur la chaine BBC, à aller sur la chaîne de fabrication vérifier les 1000 premiers véhicules qui en sortiront. Un badge avec sa signature sera placé sur le moteur V12 du véhicule afin de prouver l’ultime vérification. Un tweet du compte officielle de l'homme d'affaire  nous montre la photo de la plaque.

Le PDG, qui est arrivé à son poste en 2014, veut s’assurer que cette DB11 dont il est à l’origine du projet soit livrée à son futur propriétaire avec des exigences bien particulières. 

Ce n’est pas la première fois qu’un patron donne de sa personne comme cela pour la naissance d’une nouvelle voiture. Elon Musk, PDG de la marque Tesla, a avoué il y a peu de temps qu’il avait dormi dans un sac de couchage dans l’usine d’assemblage du Model X afin de vérifier au plus près les premiers véhicules sortis.

Faites partie de quelque chose de grand