Patron victorieux aux côtés de Sebastian Vettel lors des quatre titres mondiaux conquis par ce dernier, Christian Horner estime que la situation de son ancien pilote pourrait se compliquer.

Sebastian Vettel a rejoint Ferrari en 2015, où il s’est rapidement affirmé comme un leader naturel, offrant notamment trois victoires à la Scuderia. Mais alors que l’écurie de Maranello espérait beaucoup de la saison 2016, elle n’a toujours pas remporté le moindre Grand Prix.

Les résultats décevants de Ferrari ont conduit son président Sergio Marchionne a prendre les choses en main, avec l’organisation de réunions internes la semaine dernière et la perspective de modifications dans l’organigramme de l’écurie.

Pour Horner, la pression exercée par Marchionne pourrait avoir une incidence néfaste sur le moral de Vettel si les résultats venaient à ne pas s’améliorer.

"Je peux très bien imaginer qu’en 2018, Seb passera chez Mercedes s’il ne commence pas à faire des progrès avec Ferrari", lance le directeur de Red Bull Racing dans les colonnes de Bild.

"Je sais de ma propre expérience qu’il a besoin de se sentir bien pour être performant. Et je ne suis pas sûr qu’il apprécie la pression mise par Sergio Marchionne. J’ai le sentiment que Seb est un peu ébranlé."

Source: Motorsport.com

Faites partie de quelque chose de grand